« Ton père ne t’a rien dit ? »

Article de bridge La question du dimanche soir par Wilfried Libbrecht

Ce dimanche soir, c’est Clothilde qui m’écrit. L’un des meilleurs éléments de l’équipe Girls, elle dispute une compétition par quatre sur BBO.

Ce soir, en finale de l’un des mini championnats organisés en ligne, elle jouait en face de son papa, un très bon joueur qui a été de nombreuses fois champion de France. Elle m’explique qu’ils ont perdu la finale sur une seule donne. En voici la séquence, son jeu en Sud et celui du mort :

Article de bridge ton père ne t'a rien dit par Wilfried Libbrecht 1
Article de bridge ton père ne t'a rien dit par Wilfried Libbrecht 2

Entame : 5 de Pique et la Dame du mort fait la levée.

Clothilde : «À l’autre table, la séquence a été différente et Nord-Sud ont abouti à 4 Cœurs.»

Moi : «Il n’y a pas de raison… Votre séquence est parfaite, le contrat de 3 Sans-Atout est bien meilleur que celui de 4 Cœurs… Mais je n’arrive pas à comprendre ce qui a pu se passer ?»

Elle : «Eh bien, j’ai chuté 3 Sans-Atout alors qu’ils ont réalisé 4 Cœurs car il y avait Dame-10 secs à Cœur en Est.»

Moi : «Mais ton père ne t’a rien dit à la fin du match ? Je suis étonné parce que c’est un très bon déclarant.»

Elle : «Bah, c’était la dernière donne, nous étions épuisés. Quand il a vu que les Carreaux étaient 4-1, qu’on chutait et qu’on avait perdu le match, il m’a dit bonne nuit et s’est déconnecté.»

Moi : «Effectivement, il devait être fatigué parce qu’il y avait neuf levées de tête même avec les Carreaux répartis 4-1. Tu fais quatre Carreaux, deux Piques, deux Cœurs et un Trèfle.»

Elle : «Ça, j’ai vu mais je n’ai pas pu faire mes deux levées de Pique car je n’avais plus de communication pour les affranchir. Je n’ai pas pensé aux Carreaux 4-1 ni au fait que les adversaires ne me rejoueraient pas Pique quand il y avait un singleton au mort.»

Moi : «Je te comprends. Quand même, si tu commences par As et Roi de Carreau et si tu dois rendre la main à Carreau, il faut que tes adversaires fassent deux bêtises. Il leur faut rejouer Pique une première fois pour t’affranchir ta levée – ça c’est normal – et ils doivent continuer Pique pour te faire encaisser ta levée… C’est peut-être beaucoup demander ! »

Clothilde : «J’aurais dû jouer Carreau pour l’As et Pique pour affranchir ma levée ?»

La suite est réservée aux abonnés Funbridge Premium et Premium+

Pour lire la suite de cette conversation entre Wilfried Libbrecht et Clothilde, veuillez vous connecter au blog Funbridge avec un compte Premium ou Premium+ en cours de validité.

Un commentaire

Laisser un commentaire