Calculer la marque du bridge

Cet outil permet de faire le décompte des points au bridge suivant le contrat et les levées.

Calculer les points au bridge

Les points marqués varient en fonction du contrat, des levées réalisées et de la vulnérabilité du camp déclarant.
A cela s'appliquent des primes : de surlevée, de partielle, de manche ou encore de chelem.
Utilisez cette calculatrice bridge pour compter facilement vos points.

Contrat

Levées


90 points

Comment calculer la marque au bridge ?

Jouer au bridge

Une partie de bridge peut débuter une fois la réalisation d'un contrat défini entre 4 joueurs. Les joueurs se partagent les 52 cartes d'un paquet complet. Chaque joueur se retrouve alors respectivement avec 13 cartes entre ses mains. Ces dernières seront rangées et constitueront ainsi ce que l'on appelle son "jeu" ou encore sa "main".

Une partie de bridge est composée de plusieurs manches que l'on appelle "donnes". Une donne de bridge se décompose en deux temps : en premier, nous retrouvons "la phase des enchères" suivie de "la phase du jeu de la carte".

À savoir qu'une enchère est une annonce qui l'emporte sur la précédente. Il existe deux conditions pour qu'une enchère l'emporte sur une autre. Il faut que cette dernière comporte plus de levées, peu importe la couleur, ou qu'elle comporte le même nombre de levées mais dans une couleur plus forte.


L'ordre et la valeur des cartes

Pour chaque couleur, l'ordre des cartes se constitue de la façon suivante : As - Roi - Dame - Valet - 10 - 9 - 8 - 7 - 6 - 5 - 4 - 3 - 2.

Quant aux couleurs, leur ordre croissant est le suivant : Trèfle - Carreau - Cœur - Pique - sans atout. Un atout est une couleur prépondérante choisie pour le contrat. Cette carte permet de remporter une levée lorsqu'on ne possède pas/plus de carte dans une couleur.

Dans ce jeu, on compte le nombre de levées (pouvant aller jusqu'à 13 levées à se répartir) et non les points.

A R D V 10 9 8 7 6 5 4 3 2

Le principe d'une levée

Chaque participant joue à tour de rôle. Les joueurs sont dans l'obligation de jouer dans la couleur qui leur a été demandée. C'est la carte la plus forte qui remporte la levée. Dans le cas où le joueur ne détiendrait pas la couleur imposée, il peut "défausser" (c'est-à-dire fournir une autre couleur) ou "couper" (avec l'atout) s'il le désire.

Chaque joueur fournit à son tour une carte, c'est ainsi qu'est constituée la levée composée des 4 cartes présentes sur la table. Elle est remportée par le joueur qui fournit la plus forte des cartes et ce gagnant devra rejouer en premier à la levée suivante.


Comprendre la notion de vulnérabilité

On parle de vulnérabilité concernant quelqu'un qui, ayant gagné une première manche, risque de ce fait des pénalisations doubles. Lorsque l'on est vulnérable, les points gagnés ou perdus sont plus importants. En partie libre, un camp est dit "vulnérable" après avoir gagné une manche, l'autre camp est donc dit "non vulnérable".

Dans le bridge contrat, qui n'est autre que la forme moderne du bridge, la vulnérabilité de chaque camp change de donne en donne en fonction du nombre de celles-ci. La vulnérabilité a pour effet de diversifier les situations d'opposition et apporte un supplément d'intérêt au jeu.

Les donnes alternent les différentes vulnérabilités (personne vulnérable, tous vulnérables ou un seul camp vulnérable). Quand on est vulnérable, on dit qu’on est rouge, et on est vert quand on est non vulnérable.


Que sont les points de manche ?

Il s'agit ici de points uniquement attribués lors des levées demandées dans le contrat. Les surlevées, quant à elles, font l'objet d'un compte séparé.

Si le déclarant établit son contrat, on compte le nombre de levées réalisées (au-delà de la sixième levée) et on multiplie par le facteur dépendant de la couleur du contrat. Ce qui fait que pour chaque levée demandée et faite, on compte 20 points par levée si le contrat est à Trèfle ou à Carreau, 30 points par levée si le contrat est à Cœur ou à Pique. On compte ensuite 40 points pour la première levée à Sans-Atout et 30 points pour les levées suivantes.

Ces points sont multipliés par 2 pour les contrats contrés et par 4 pour les contrats surcontrés.


Les primes dans le bridge

Il existe 4 sortes de primes dans le bridge : la prime de surlevée, la prime de partielle, la prime de manche et la prime de chelem.


Les primes de surlevée

Les primes de surlevée sont acquises dans les levées réalisées mais non demandées dans le contrat. On les appelle les "levées de mieux" et elles s'ajoutent au contrat demandé. Elles ne comptent pas dans le calcul des primes de manche ou de chelem. Elles sont susceptibles d'être majorées en cas de contre ou de surcontre.


Les primes de partielle

Les primes de partielle sont acquises dans le cas où le contrat demandé est inférieur à la manche, c'est-à-dire en dessous de 100 points. Il s'y ajoute alors automatiquement une prime de 50 points appelée "prime de partielle".


Les primes de manche

Les primes de manche interviennent lorsque le contrat demandé a atteint ou a dépassé les 100 points, le contrat étant ici considéré comme une manche. Si le camp est non vulnérable, il remporte une prime de manche de 300 points ; s'il est vulnérable, cette prime est de 500 points. La prime de manche remplace la prime partielle et ces deux-là ne sont en aucun cas cumulables.


Les primes de chelem

Les primes de chelem se divisent en deux notions : on retrouve le petit chelem et le grand chelem. Un petit chelem est un contrat au palier de six. Le déclarant s'engage alors à faire toutes les levées sauf une, ce qui équivaut à 12 levées. Le grand chelem est, quant à lui, au palier de sept, c'est-à-dire que le déclarant s'engage à faire la globalité des levées correspondant, de ce fait, au nombre de 13.

De la même manière que la prime de manche, la prime de chelem peut être modifiée selon la vulnérabilité du camp mais pas par d'éventuels contres ou surcontres. Cette prime s'ajoute à la prime de manche.

En ce qui concerne le petit chelem, dans le cas où le camp est non vulnérable, cela rapporte 500 points. S'il est vulnérable, cela rapporte 750 points.

Quant au grand chelem, dans le cas où le camp est non vulnérable, cela rapporte 1000 points. S'il est vulnérable, 1500 points.


Le principe de contre et surcontre

Ici, nous parlons d'un critère qui pèse lourd dans la balance du calcul des points. À savoir que les points de levées gagnés, dans le cas où le contrat est dit "réussi", sont doublés dans le cas d'un contre et quadruplés dans le cas d'un surcontre.

Dans le cas où le contrat est manqué, le contre et le surcontre augmentent les points marqués par les joueurs qui jouent en défense, aggravant de façon significative les pénalités infligées au déclarant.


Levées de chute et surlevées

Lors du jeu de bridge, si le déclarant ne fait pas le nombre de levées annoncées, alors on dit que le contrat chute. Dans le cas de la chute du contrat, les points de pénalité sont comptabilisés positivement pour la défense (le camp qui a fait échouer le contrat). Les pénalités dépendront du nombre de levées manquantes, de la vulnérabilité du déclarant, mais aussi d'éventuels contres et surcontres du contrat.

Afin de faciliter le calcul des points, certains joueurs optent pour une solution plus facile et rapide, il s'agit d'une calculatrice qui permet de décompter les points au bridge suivant le contrat et les levées du jeu.


Ce tableau exhaustif résume les valeurs des levées de chute et surlevées.

Levées de chute /
Surlevées
Non vulnérable
Non contré Contré Surcontré
1 levée de chute 50 100 200
2 levées de chute 100 300 600
3 levées de chute 150 500 1000
Chaque levée de chute supplémentaire
au-delà de la 3ème
50 300 600
Surlevées 20 ou 30 100 200

Levées de chute /
Surlevées
Vulnérable
Non contré Contré Surcontré
1 levée de chute 100 200 400
2 levées de chute 200 500 1000
3 levées de chute 300 800 1600
Chaque levée de chute supplémentaire
au-delà de la 3ème
100 300 600
Surlevées 20 ou 30 200 400