Jérôme Rombaut et Cédric Lorenzini champions de France !

Avec Cédric Lorenzini (22 ans), nous venons de commencer cette saison un nouveau partenariat.

Après des débuts laborieux : on a frôlé l’élimination en sélection, on a été piteusement éliminé en coupe de France, nous commençons à parler de plus en plus le même langage.

Et je dois dire que pour une première saison, ce n’est pas mal : nous avons enchainé une deuxième place en phase finale de sélection, une deuxième place en division nationale 2 par équipe et voici que ce week-end nous avons remporté la DN1 par paires, la compétition la plus prestigieuse du calendrier.

Voici quelques donnes de ce week-end où nous avons joué la DN1 par paires, le championnat de France qui regroupe les 44 meilleures paires de France.
Nous affrontons chaque paire sur 4 donnes pendant deux week-end.

Après un premier week-end assez moyen (50.81%), nous avons fait un deuxième week-end exceptionnel puisque nous étions à 55.45% de moyenne à 18 donnes de la fin (soit une moyenne de 61.31% sur le deuxième week-end)… Notre calvaire a alors commencé puisque sur les 18 dernières donnes, nous avons fait une moyenne de 35%, ce qui nous a fait tomber à 53.46% de moyenne, juste assez pour l’emporter d’un souffle.

Pour décrire un peu notre paire : j’étais jusqu’alors considéré comme un joueur agressif, Cédric l’est encore plus que moi !! Cela nous permet de mettre une grosse pression sur les adversaires.

Cela nous a souvent rapporté des bons coups : j’ai par exemple ouvert d’1SA (V/R) avec :
Rx, Dxx, RDVxxx, D10, nos adversaires n’ont pas retrouvé leur manche à pique (ils y faisaient même 12 levées !)

Sur une autre donne, Cédric a ouvert d’1C(V/R) avec A10xx, D8xxx, x, A10x, j’ai répondu 1SA avec xxx, xx, Vxx, Dxxxx, nos adversaires ne sont pas rentrés dans les enchères, nous avons lourdement chuté à 1SA : 5 de chute mais nos adversaires n’ont marqué que 250 points, insuffisant par rapport à tous ceux qui gagnaient 3Sa (entre 600 et 660 points) : une note de 100% !!

Je dirais qu’il nous reste un peu de discipline à acquérir comme cette donne où j’ai ouvert de 2P faible (tous vulnérables) avec R10987x, 10xx, xxx, x je m’en suis bien sorti avec une note de 38% car mon partenaire avait le jeu suivant : Ax, ARxxxx, Dxx, Vx et il me fit une proposition de manche que j’ai refusée, les cœurs étant 2/2 chez les adversaires j’ai pu faire 3P= mais…
L’adversaire à ma gauche avait 20 points régulier ! Donc à la majorité des tables nos adversaires jouaient 2SA et heureusement 8 joueurs ont trouvé malin d’entamer un petit cœur sous As-Roi ce qui donnait le contrat au déclarant et nous permettait de ne pas être battu par tous les autres qui prenaient les 8 premières levées à 2SA (6 cœurs et 2 piques), je méritais un beau zéro plutôt que ce 38%.

Sinon concernant Cédric, je dirais qu’il peut encore progresser sur les enchères de chelem, qu’il ne maîtrise pas encore suffisamment par manque d’expérience et aussi améliorer son calme à la table car il est encore trop nerveux (surtout quand il me crie dessus !)
Par contre il a une vision incroyable de la défense, en flanc il voit immédiatement ce qui se passe et là c’est moi qui progresse à ses côtés !

Notre point fort à tous les deux reste la rage de vaincre et ça c’est un élément clef !

En tout cas, nos six premiers mois de partenariat sont encourageants 🙂

A bientôt pour de prochaines aventures

34 commentaires

  1. Bravo Jérôme,bravo Cédric ! Vous avez tous deux la classe internationale ! Dommage que vous n’ayez pas le même barbier….
    Cordialement
    Gedel

  2. bravo
    tres fiere de son fils
    et de son partner
    un bon exemple des jeunes qui travaillent et qui en plus sont brillants

  3. et moi je suis très fière du fils d’Odile, je me doutais qu’il avait du potentiel…bravo Jérôme !

  4. Bravo Jérôme, bravo Cédric. Mais les ouvertures d’enchères me font penser qu’il faudrait que j’abandonne tout ce que l’on m’a enseigné, pour faire des tops ; un jour, une dame, vendeuse de logiciels de bridge, m’a dit un peu la même chose ; je reste quand même perplexe, les tournois en Promotion ne permettant pas les enchères psychiques.

  5. Bravo à vous deux.
    En espérant que votre victoire donne envie aux jeunes d’apprendre ce jeu fantastique qu’est le Bridge.

  6. BRAVO ! À tous les deux…… mais dans l’fond je ne suis nullement surprise de cet heureux résultat !!!

  7. C’est un bonheur de voir ces visages et ces sourires rayonnants.C’est une belle victoire mais c’est aussi une belle image de la jeunesse.
    Félicitations!

  8. Bravo Jérôme ! Maintenant, travaille aussi ton golf ! Pour gagner non seulement le bridge mais aussi le combiné à la prochaine golf-bridge 🙂 Bisous.

  9. Merci à tous pour vos messages de félicitation, nous allons essayer de continuer à travailler pour obtenir d’autres victoires à l’international …

  10. Bravo ! Quel plaisir de vous voir aussi heureux. Gardez votre joie de vivre avant tout. Félicitations

  11. Bravo Jérome, les « Funbridgeurs » sont fiers de toi
    Mais comment se serait comporter Funbridge à ta place face aux enchères adverses ?

  12. Bravo,mais les annonces pratiquees parraissent assez eloignees dupseudo standart francais dont la FFB se gargarise!!!

  13. Ben c’est pas bien beau ces enchères d’anti-jeu : c’est de la méchanceté, pas de l’habileté.

  14. Quel plaisir de voir des jeunes jouer et GAGNER. C’est tellement difficile aujourd’hui de convaincre des jeunes d’apprendre ce jeu merveilleux.

  15. Effectivement il faut savoir trouver les situations où un bridge constructif est nécessaire et d’autres où un bridge destructif donnera les meilleurs résultats. Mais cela n’est ni du hasard ni du poker. Et la force justement des meilleures nations c’est qu’elles mettent une telle pression sur les adversaires (par leur agressivité) qu’il est très difficile de retrouver le bon contrat.

Les commentaires sont fermés.