« Retour à l'accueil du blog

Retour sur la victoire de l’équipe de France féminine junior aux championnats d’Europe de Tromso.

Cette année, les championnats d’Europe de bridge junior se sont déroulés du 18 au 25 juillet à Tromso, en Norvège. L’équipe de France féminine, emmenée par Jérôme Rombaut, a réussi à conserver son titre européen et fête ainsi sa deuxième victoire. Rappelons qu’entre deux championnats européens, les « Ladies » ont également remporté les championnats du monde !

Jérôme Rombaut revient aujourd’hui sur le déroulé des championnats de Tromso.

winners-blog750

 

Notre groupe était composé de :

Anne-Laure Huberschwiller – 25 ans, de Thiais, enseignante de Bridge.

Jennifer Mourges – 24 ans, de Mont de Marsan, enseignante de Bridge.

Solène Thépaut-Ventos – 24 ans, de Paris, agrégée de Mathématiques

Sarah Combescure – 18 ans, de Lyon, étudiante en comptabilité.

Anaïs Leleu – 18 ans, de Lille, étudiante à Sciences-Po Paris.

Mathilde Thuillez – 18 ans, de Paris, étudiante en première année de médecine.

Les championnats se sont déroulés à Tromso, une ville située tout au nord de la Norvège presque à la même latitude que le Groenland ! À cette période de l’année, il n’y a que vingt minutes de nuit  par jour car c’est la saison de l’été. Autrement dit, nous sommes restés sous le soleil en permanence, et nous avons souvent eu du mal à trouver sommeil.

Six équipes étaient présentes à ces championnats et pas des moindres ! Outre la France tenante du titre, les « gros morceaux » étaient à priori les Pays-Bas ; la Pologne et l’Italie. La Norvège et la Hongrie sont en principe d’un niveau inférieur mais méfions-nous de la Norvège, une équipe en pleine progression.

Notre objectif était d’avoir une médaille. Sachant que nous sommes tenants du titre nous pourrions légitimement viser l’or, mais avec trois très jeunes joueuses et une novice, cela me paraissait compliqué à ce niveau. Les autres équipes favorites étaient toutes composées de joueuses en équipe nationale dames, ce qui n’est pas encore le cas de la nôtre (pour combien de temps ?).

Les trois paires avaient besoin d’être à leur meilleur niveau si nous voulions faire un excellent résultat.

Durant tout le championnat nous avons joué trois matchs par jour car nous avons joué quatre fois contre chaque équipe (plus que dans toutes les autres catégories) !

Le dernier match était pré-calculé pour essayer de faire jouer 1er contre 2ème et 3ème contre 4ème. Nous savions que la couleur des médailles se jouerait sûrement lors de ce dernier match.

Le championnat a commencé tranquillement avec pour la première journée :

  • Une courte défaite contre les Pays-Bas 7/13.
  • Une victoire 19/1 contre la Norvège.
  • Une victoire 20/0 contre la Hongrie.

C’était un bon début car nous avons bien « scoré » contre les équipes présumées faibles. Dès le deuxième tour nous avons affronté par contre les trois plus fortes équipes. Une journée cruciale…

  • Une victoire 18/2 contre l’Italie
  • Une victoire 15/5 contre Pologne
  • Une victoire 17/3 contre les Pays-Bas

La journée de rêve ! Nous voilà installé en tête avec plus d’un match d’avance (25 points) ! Certes, nous n’avons joué que 30% des matchs mais cela se présentait déjà bien…

  • Victoire 16/4 contre Norvège
  • Victoire 19/1 contre Hongrie
  • Victoire 14/6 contre l’Italie

Le championnat a continué de se dérouler parfaitement. Chaque paire a fait son travail et au mieux. Solène et Sarah ont joué un peu moins que les autres mais c’était normal étant donné que c’était leur premier championnat. Et pourtant, elles ont ramené d’excellentes feuilles.
Anne-Laure et Jennifer ont été très solides avec un sacré fond de jeu. Mathilde et Anaïs se sont encore une fois transcendées durant le championnat et ont réalisé de superbes parties.

Nous étions presque à mi-parcours et nous avions 35 points d’avance sur les deuxièmes !

  • Défaite 7-13 contre Pologne.

Voici le classement après dix matchs donc à mi-parcours :

1FRANCE150.42
2NETHERLANDS115.55
3NORWAY103.49
4ITALY102.06
5POLAND100.49
6HUNGARY27.99
  • Défaite 9/11 contre les Pays-Bas (mais nous les rencontrerons plus qu’une seule fois donc c’est une bonne chose)
  • Victoire 19/1 contre la Norvège

Plus que 3 jours …

  • Victoire 14/6 contre Hongrie
  • Victoire 14/6 contre Italie
  • Victoire 12/8 contre Pologne

Arrivés aux trois-quarts des championnats, il ne restait donc plus que cinq matchs. Cela s’annonçait bien car sur ces cinq matchs, nous en avions deux présumés faciles.

Nous avions 37 points d’avance sur les deuxièmes (Pologne), et 55 points sur les troisièmes (Pays-Bas). Pas d’euphorie mais ça sent bon…

  • Victoire 12/8 contre Hongrie
  • Défaite 6/14 contre Italie
  • Victoire 15/5 contre Norvège.

Journée somme toute positive mais les Polonaises ont fait une énorme journée et sont revenues à 30 points. Nous savions que la dernière journée allait être tendue.

Nous jouions contre les troisièmes (Pays-Bas) pendant que les Polonaises jouaient contre les dernières. Si elles faisaient le plein de points et que nous perdions le match, elles auraient pu revenir à moins de vingt points et comme nous jouions contre elles au dernier match, le titre ne serait pas acquis. Il fallait donc tout donner sur ce premier match.

Une victoire 17/3 contre les Pays-Bas sur le premier match nous a assuré le titre (les Polonaises ont gagné 20/0 mais nous avions 27 points d’avance sur elles).

La défaite 5/15 contre la Pologne au dernier match est anecdotique, nous avons remporté ces championnats d’Europe en ayant pris la tête quasiment dès le début (3ème match) pour ne plus la quitter.

Les Pays-Bas se sont effondrés en cette fin de championnat alors que la Pologne, qui avait raté son début de championnat, a retrouvé son rang.

Le classement final :

1FRANCE272.19
2POLAND256.21
3ITALY223.56
4NETHERLANDS195.60
5NORWAY180.37
6HUNGARY70.07

 

Encore une fois je suis très fier de « mes » Girls ! Malheureusement je vais en perdre une encore une fois puisque Anne-Laure est atteinte par la limite d’âge. Comme chaque année je me dis qu’elle sera difficile à remplacer mais je compte aussi sur les plus jeunes qui continuent à progresser et qui deviendront de vrais piliers (des « taulières ») dans le futur.

Rendez-vous du 3 au 13 août 2016 à Salsomaggiore en Italie pour les championnats du monde.

Jérôme Rombaut.