« Retour à l'accueil du blog

27èmes Championnats d’Europe de Bridge Juniors par équipe – Jour 7

Du 4 au 11 juillet, suivez les Championnats d’Europe de Bridge Juniors d’Oslo en Norvège, avec Milan Macura !

Milan Macura est le capitaine de l’équipe tchèque, sponsorisée par Funbridge. Milan est un habitué de Funbridge, vous pouvez le retrouver toute les semaines en vidéo face à Argine dans notre rubrique Vidéos.

Pendant toute la durée du championnat, Milan nous partagera les moments forts et les donnes intéressantes de la compétition. Retrouvez donc dès aujourd’hui le résumé du jour 7

Jour 7 : Le match final des Championnats d’Europe de Bridge Juniors


Analyse de donne :

Les Championnats d’Europe de bridge juniors sont terminés. Félicitons les vainqueurs : la Suède chez les moins de 26 ans, les Pays-Bas chez les moins de 21 ans, la Pologne chez les femmes de moins de 26 ans et Israël chez les moins de 16 ans.

Les vainqueurs semblaient connus un tour avant la fin mais le dernier match a prouvé qu’il faut se battre jusqu’au bout. Vous pouvez revivre les émotions et les jeux du dernier tour dans la vidéo Pays-Bas vs Angleterre. Les équipes s’affrontaient non seulement pour décrocher une médaille mais aussi pour se qualifier pour les Championnats du monde de bridge juniors de 2020. 

Voici les classements finaux avec 8 équipes qualifiées chez les moins de 26 ans, 6 chez les moins de 21 ans et les femmes de moins de 26 ans, et 10 chez les moins de 16 ans.

European Youth Team Championships
Moins de 26 ans
European Youth Team Championships
Moins de 21 ans
European Youth Team Championships
Moins de 26 ans Femme
European Youth Team Championships
Moins de 16 ans



Alors que la Suède menait de 12 points de victoire (PV) à 6 donnes de la fin, l’écart entre les deux premières équipes était de moins de 0,5 PV. La Suède a marqué 21 IMP sur les deux dernières donnes, s’assurant ainsi l’or, tandis que les Pays-Bas ont tremblé pour l’argent lorsque l’Allemagne a pris l’ascendant dans son match face à Israël. Finalement, l’Allemagne a perdu son match de 3 IMP et les Pays-Bas de 8. C’était une donne importante parmi les matches retransmis :

European Youth Team Championships



Alors que toutes les autres équipes ont atteint le chelem à Trèfle, Cœur ou à SA, seuls les Pays-Bas et la Slovaquie ont tenté la manche. La France a tenté un grand chelem et a chuté. 11 IMP pour l’Angleterre leur assuraient la qualification aux Championnats du monde au détriment de la République tchèque qui a perdu contre l’Italie 3 à 29 (IMP). 

La donne 14 n’était pas la dernière. Comment jouez-vous le contrat de 3SA après l’entame du 10♥ par Sud quand vous êtes sous pression ?

European Youth Team Championships



Vous êtes content que vos adversaires n’aient pas entamé un Pique et même encore plus quand vous entamez un petit Trèfle pour le R♣ et que Nord joue le V♣. Voyez-vous le danger ou faites-vous vos 9 levées facilement ? Oui, vous pouvez compter 5 levées à Trèfle, 3 à Cœur et l’A♠, soit 9 levées. Mais que faites-vous si vos adversaires prennent l’A♣ et rejouent Pique ? Vos Cœurs sont bloqués et vous n’avez pas de reprise rapide en Est pour encaisser le dernier Cœur. 

Vous pouvez donc faire comme le Néerlandais Guy Mendes de Lion. Avec une levée à Trèfle déjà encaissée, vous pouvez jouer un Carreau du mort pour le R♦. Si Nord fait un saut, vous pouvez faire 4 levées à Carreau, 3 à Cœur, 1 à Pique et 1 à Trèfle. Si le Carreau perd pour l’A♦ en Sud, vous pouvez toujours faire une impasse au V♦ en Nord et ainsi faire 9 levées. C’est en effet un bien meilleur plan de jeu en théorie mais qui ne marche pas en pratique car la donne complète ressemblait à ça :



Au final, c’est cette donne qui a décidé de la qualification de l’Angleterre aux prochains Championnats du monde. La République tchèque doit attendre de voir si une place se libère en cas de désistement d’une équipe d’une autre zone WBF. Si l’Allemagne avait marqué 11 points comme la Turquie ou l’Autriche, elle aurait fini deuxième.



Des donnes comme celle-là, il y en a mais il n’a pas de “si” dans le sport. La Suède mérite sa médaille d’or et ses joueurs méritent l’admiration des bridgeurs européens dans la prestigieuse catégorie des moins de 26 ans : Ida GRONKVIST, Simon HULT, Johannes MATSSON, Johan SAFSTEN, Axel SELVEN avec leur capitaine (non joueur) Tom GARDS et leur coach Daniel GULLBERG.



Chez les moins de 21 ans, il n’y avait que 10 équipes en lice pour 6 places aux Championnats du monde. La Pologne était en tête avant les 4 derniers matchs mais elle a très mal joué sur la fin, marquant seulement 16 PV en 4 matches et perdant ainsi toute chance de médaille.



De son côté, l’Angleterre a marqué presque 56 PV, remontant ainsi de la 5ème à la 3ème place.



La France a perdu son avant-dernier match contre le vainqueur (les Pays-Bas) sur le score de 0-20 et la compétition semblait finie pour elle. Mais elle a gagné son dernier match contre la Pologne sur le score de 18,97-1,03 et s’est ainsi emparée de l’argent sur la fin.



Les Pays-Bas ont terminé à la première place du podium avec 20 PV d’avance. Félicitations à Xavier FRIESEN, Ronald GOOR, Dieter GOUDZWAARD, Oscar NIJSSEN, Tim VAN DE PAVERD, Tobias WESTERVELD, Ruben BUIJS (capitaine non joueur), Berend van den BOS (coach).



La catégorie des femmes de moins de 26 ans a été dominée par la Pologne. Bien qu’elles aient perdu 3 matches sur 4 au départ, elles n’en ont ensuite perdu aucun et se sont assuré l’or quasiment un tour avant la fin. 

Après avoir gagné ses 6 derniers matches, la Hongrie a mérité l’argent. C’est la seule équipe ne faisant pas partie des grandes nations de bridge européennes, avec 2 équipes seulement présentes aux Championnats (moins de 16 ans et femmes de moins de 26 ans). Les Pays-Bas ont terminé à la troisième place, sûrement une déception pour eux puisqu’ils menaient après le premier round robin (poule préliminaire qualificative). A la fin, ils ont perdu 4 matches sur 5.

Félicitations aux Polonaises pour leur belle performance : Zofia BALDYSZ, Joanna KOKOT, Dominika OCYLOK, Monika SUCHODOLSKA, Joanna ZALEWSKA, Anna ZAREBA, Rafal MARKS (capitaine non joueur), Zuzanna MOSZCZYNSKA (coach).



La catégorie des moins de 16 ans comptait 18 équipes à Stokke où avait lieu la compétition. La popularité grandissante de cette catégorie s’explique par le lancement d’initiatives en faveur des jeunes il y a quelques années et l’aide financière de 1 500€ allouée par l’EBL. Pour obtenir cette dernière, il faut que les joueurs partagent leur expérience sur les réseaux sociaux et continuent ensuite de promouvoir le bridge dans leur pays. Espérons que chaque pays comprenne qu’il est important de se concentrer sur les jeunes joueurs de bridge. En tant que membre du « EBL Youth Committee » (Comité EBL pour la jeunesse), je suis ravi que nous ayons lancé ces initiatives de soutien aux jeunes avec les « Youth Coach Seminars » (séminaires destinés à former les coachs des jeunes bridgeurs). Ce n’est pas seulement le nombre de jeunes joueurs qui augmente mais leur niveau aussi. De nouveaux logiciels et technologies comme Funbridge y sont pour quelque chose. Certains joueurs jouent ainsi plusieurs milliers de donnes par mois. Impossible en club.



Voici un selfie que j’ai pris avec la plus jeune joueuse des Championnats, Tuana ALTUN (9 ans), accompagnée de son père, Tuncay ALTUN, qui est également le capitaine de l’équipe turque des moins de 16 ans. Son équipe a terminé 9ème et s’est qualifiée pour les Championnats du monde. La dernière équipe qualifiée dans cette catégorie est la Grèce qui n’avait envoyé qu’une seule équipe en Norvège.

La lutte pour le podium a été serrée. La Pologne, qui avait fait la course en tête pendant presque tous les Championnats, a perdu 3 de ses 4 derniers matchs et à cause d’une pénalité discutable de 5 PV pour avoir joué une convention Multi en défense sur l’ouverture d’1♣ a terminé sans médaille.



L’Angleterre n’a perdu que 3 matches sur 17 mais avec une moyenne de 14,35 PV par match, elle n’a fini que 3ème.  Cette moyenne serait de loin suffisante pour l’emporter dans n’importe quelle autre catégorie. Seul le Danemark a fait mieux (5 PV de plus). Les Danois ont aussi perdu 3 matches mais leur plus lourde défaite était de seulement 13 IMP contre l’Angleterre en 3ème position et ils ont battu les vainqueurs.

Israël a terminé 1er de la catégorie des moins de 16 ans avec une moyenne impressionnante de 15,11 PV et seulement 2 défaites (contre le Danemark et la Suède). Ils ont prouvé que le programme en faveur des jeunes bridgeurs fonctionne très bien là-bas. Gilad OFIR et Moshe MEYOUHAS (à gauche sur la photo ci-dessous) avaient présenté leur projet en 2015 à Tromso qui avait accueilli les premiers Championnats d’Europe dans cette catégorie. 

Félicitations à Lavi BATZIA GREENBERG, Noam BERGER, Ido MOSKOVITZ, Daniel MSIKA, Ofek SABBAH, Tal SAMOELOV, Danny LOONSTEIN (capitaine non joueur).



La plus grande déception est l’Italie qui n’a obtenu aucune médaille alors qu’elle avait envoyé 3 équipes en Norvège. Le fait qu’elle n’en avait pas chez les moins de 16 ans est peut-être révélateur. Il faut commencer tôt pour devenir un champion, au moins chez les juniors. Avec 4 équipes, la France n’a remporté qu’une médaille d’argent chez les moins de 21 ans et les moins de 26 ans ne se sont même pas qualifiés pour les Championnats du monde. Ce n’est certainement pas assez pour une grande nation du bridge.

La Bulgarie, la Slovaquie, l’Ecosse, l’Autriche, l’Irlande, le Portugal et la Finlande n’avaient envoyé qu’une équipe dans la catégorie des moins de 26 ans. Contre quatre pour les grandes nations que sont les Pays-Bas, la Pologne, Israël, l’Angleterre, la Norvège, la France et la Turquie. La Norvège n’a pas obtenu de médaille mais trois de ses équipes se sont qualifiées pour les Championnats du monde. La Turquie a un fort potentiel avec son nouveau programme pour la jeunesse et a encore un an devant elle pour se préparer aux Championnats du monde des moins de 16 ans.

Ces Championnats ont été formidables et en tant que capitaine de l’équipe tchèque, j’ai vraiment apprécié cette compétition même si nous ne nous sommes pas qualifiés de peu. J’ai pris beaucoup de plaisir aux diffusions en direct et à commenter les matches non retransmis a posteriori. Je voudrais remercier tous les joueurs et coachs qui m’ont aidé à préparer ces vidéos pour ceux qui les ont regardées. Je suis sûr que la prochaine édition sera encore meilleure et j’espère être de la partie pour partager avec vous l’actualité, les donnes et même plus de retransmissions en direct. Un grand merci à Funbridge pour avoir soutenu l’événement et la République tchèque.

Milan Macura

Pour ne rien manquer des videos de Milan Macura aux Championnats d’Europe de bridge juniors, abonnez-vous à notre chaîne Youtube en cliquant ici !

<<Jour 6

Poster un Commentaire

avatar