La vérité sur l’affaire de la troisième couleur forcing

Même si elle est moins complexe que la quatrième couleur forcing, la troisième couleur forcing n’en recèle pas moins de nombreux pièges dans lesquels bien des bridgeurs, même expérimentés, se laissent prendre. Alain Lévy, super spécialiste de ce thème, vous demande de démêler le vrai du faux dans des situations parfois délicates.

Sommaire

Définition de la troisième couleur forcing – vrai ou faux ?

La redemande de l’ouvreur – vrai ou faux ?

La troisième enchère du répondant – vrai ou faux ?

1. Définition de la troisième couleur forcing – vrai ou faux ?

  1. Il n’existe que trois séquences de troisième couleur forcing.
  2. La troisième couleur forcing peut s’employer à partir de 9H.
  3. La troisième couleur forcing promet une tenue dans la couleur nommée.
  4. La troisième couleur forcing est autoforcing.
  5. La troisième couleur forcing allonge la majeure du répondant.
  6. La séquence 1♣️-1♠️-2♣️-2♦️ peut cacher quatre cartes à Cœur.
  7. La troisième couleur forcing n’existe pas après la séquence 1♦️-1♥️-2♦️.

Corrigés

1. Il n’existe que trois séquences de troisième couleur forcing. VRAI.

La troisième couleur forcing s’exprime uniquement après une répétition sans saut de la mineure d’ouverture, par une enchère immédiatement supérieure à cette répétition.

1
2
3

Les trois séquences suivantes utilisent une troisième couleur qui sort du cadre de la troisième couleur forcing.

Sans entrer dans le détail, ce n’est pas le sujet du jour, ces troisièmes couleurs sont à tendance naturelle.

  • 2♠️ annonce quatre Cœurs et quatre Piques, forcing de manche.
  • 2♥️ montre cinq Piques et quatre Cœurs, forcing un tour mais non forcing de manche.
  • Les avis sont partagés pour 3♣️. Forcing de manche pour tous, mais soit tendance bicolore avec cinq Piques et au moins trois Trèfles pour certains, soit une force à Trèfle avec précisément quatre cartes à Pique pour d’autres.

2. La troisième couleur forcing peut s’employer avec 9H. VRAI.

La zone de la répétition est 11-16H. À partir de 9H, le répondant peut être en zone de manche, sa distribution pouvant l’inciter à reparler.

Une manche à Pique est possible, à Sans-Atout c’est certes plus lointain.

3. La troisième couleur forcing promet une tenue dans la couleur nommée. FAUX.

La troisième couleur forcing est une enchère artificielle qui ne promet ni tenue, ni même une longueur. C’est un relais pour en savoir plus sur la force et la distribution de l’ouvreur.

4. La troisième couleur forcing est autoforcing. FAUX.

Si les deux joueurs sont minimum, leur total ne dépasse pas 20H, il faut s’arrêter rapidement. Le répondant peut passer sur une enchère qui limite la force de l’ouvreur dans une zone 11-13H. C’est sur ce point que la quatrième couleur forcing et la troisième couleur forcing marquent essentiellement leur différence.

5. La troisième couleur forcing allonge la majeure du répondant. FAUX.

Le répondant peut simplement chercher des tenues pour jouer 3 Sans-Atout. Sa majeure peut être quatrième mais aussi cinquième ou sixième.

♠️ R D 9 6

♥️ A 10 7

♦️ R 10

♣️ V 9 4 3

♠️ R D 9 6 2

♥️ A 10 7

♦️ R 10 3

♣️ V 9

♠️ R D 9 7 6 2

♥️ A 10 7

♦️ R 10 3

♣️ V

Même séquence avec ces trois jeux :

6. La séquence 1♣️-1♠️-2♣️-2♦️ peut cacher quatre cartes à Cœur. FAUX.

Comme toute enchère conventionnelle, la troisième couleur forcing ne s’emploie qu’en l’absence d’enchère naturelle satisfaisante. Sur 2♣️, l’enchère de 2♥️ est naturelle et s’emploie dans les mêmes conditions que la troisième couleur forcing, l’enchère de 2♦️ dénie donc quatre cartes à Cœur.

7. La troisième couleur forcing n’existe pas après la séquence 1♦️-1♥️-2♦️. VRAI.

Une nouvelle couleur dans cette séquence (2♠️ ou 3♣️) dépasse le palier de la répétition de la majeure du répondant, c’est l’expression d’un bicolore cher, autoforcing et forcing de manche. Pour vous aider à mémoriser la différence, ces deux troisièmes couleurs ne sont pas collées à l’enchère de 2♦️.

2. La redemande de l’ouvreur – vrai ou faux ?

La suite est réservée aux abonnés Funbridge Premium+

Veuillez vous connecter au blog avec un compte Premium+ en cours de validité pour accéder à la suite de cet article d’Alain Lévy.

2 commentaires

Laisser un commentaire