« Retour à l'accueil du blog

Les femmes fatales s’habillent en rouge (Le Bridgeur n°893 – avril 2015)

jerome750

Article écrit par Jérôme Rombaut et paru dans le magazine Le Bridgeur n°893 du 15/04/2015.

Une fois n’est pas coutume, Funbridge, sous la plume de Jean-Michel Grosfils, vous propose une donne de squeeze. Sa mise en place et son exécution devraient vous donner du fil à retordre.

Cachez dans un premier temps les jeux d’Est-Ouest, s’il vous plaît.

S 5 2
H 8 4
D D 8 7 5
C A 9 7 5 3
S 7
H V 9 7 2
D A R V 6 2
C V 8 4
orientation S 10 8
H A R 10 5
D 10 9 4 3
C D 10 2
S A R D V 9 6 4 3
H D 6 3
D –
C R 6

 

SUD OUEST NORD EST
passe passe
4S

 

Jeu de la carte : entame de l’As de Carreau, coupé en main.

À ce stade, vous savez que vous devrez en principe concéder trois Cœurs. Vous pourriez songer à éliminer la troisième perdante à Cœur par la coupe, mais les adversaires se feront un plaisir de déjouer votre plan en revenant atout à chaque fois. Comment gratter une onzième levée, si précieuse en tournoi par paires ?

En y regardant de plus près, vous avez une squeezante (les Piques), une couleur menaçante à Trèfle et deux menaces, à savoir la Dame de Carreau au mort… et la Dame de Cœur si Est détient As-Roi dans la couleur ! Poursuivez donc par un petit Cœur en forçant ainsi les adversaires à réduire le compte pour vous (comme d’habitude, il s’agit de perdre au préalable toutes les levées ingagnables avant de lutter pour s’adjuger le reste). Retour à Pique, un deuxième petit Cœur(*) et deuxième retour à Pique. À ce stade, il vous reste la Dame de Cœur en main mais avec une différence de taille : vous avez repris les commandes au bon moment !

Dès lors, la fin du coup n’est pas difficile à visualiser :

S –
H –
D D
C A 9 7
S –
H –
D R
C V 8 4
orientation S  –
H A
D –
C D 10 2
S 3
H D
D –
C R 6

 

Sur l’avant-dernier atout, Ouest n’a eu aucune peine à se débarrasser de son Valet de Cœur. Mais, sur le dernier (celui qui fait toujours mal), il doit se résoudre à défausser un Trèfle. Il vous suffit alors de défausser votre Dame de Carreau, désormais inutile, avant de voir Est contraint lui aussi de se séparer d’un Trèfle. La Dame de Cœur était donc bien une menace dans ce cas-ci et les Trèfles procurent alors une onzième levée, via ce double squeeze.

Pour conclure, vous aurez remarqué que la seule entame capable de déjouer le squeeze est celle à l’atout, car vous perdrez ainsi votre temps d’avance. Quant à une entame à Trèfle éventuelle, vous la prendrez du Roi et jouerez directement Cœur en conservant l’avantage.

(*) N.D.L.R : La Dame de Cœur sera la carte juste si le détenteur du singleton d’atout possède As-Roi de Cœur.

Article extrait de la revue le Bridgeur, découvrez ou redécouvrez l’intégralité de la revue :

i-lebridgeur902

2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
trackback

[…] Lire l’article […]

trackback

[…] le précédent numéro, nous vous avions rapporté un premier exemple de squeeze insolite où les adversaires ont été […]