Léo Rombaut (18 ans), champion du monde

Léo Rombaut remporte le titre mondial aux derniers championnats du monde de bridge. Il nous montre ainsi que le bridge est un sport qui se vit et se partage à tous âges !

1. Qui est Léo Rombaut ?

2. Le championnat du monde

3. L’interview de Léo Rombaut

4. Le bridge, un sport pour tous les âges

Qui est Léo Rombaut

Étudiant de 18 ans en 2e année en Staps à Lille.

Il remporte la médaille d’or en équipe, au championnat du monde des -21 ans après la médaille de bronze aux mondiaux par paires dans la catégorie U21.

Avant ce championnat, Léo avait déjà remporté plusieurs titres de bridge :

  • Vice champion du monde -16 ans en 2018
  • 2eme DN1 par paires en 2021
  • Vainqueur DN2 par équipe en 2019 (3eme de la DN1 par équipe en 2021)

Le championnat du monde 🏆

Ce championnat en deux épreuves, s’est déroulé en Italie dans la ville de Salsomaggiore du 7 au 13 août.

  • 7 – 9 août : mondiaux par paires
  • 10 – 13 aout : mondiaux par équipes

Léo a remporté son titre dans l’équipe « Daddy Lahrmann », coachée par Jérome Rombaut, le père de Léo.

  • Christian Lahrmann, Danemark (19 ans) partenaire de Léo pour la plus grande partie des matches.
  • Nicolaï Heiberg Evenstad, Norvège (14 ans) partenaire de Léo en demi-finale et en finale.
  • Andreas Abragi
  • Harry Hjorth Warlenius
  • Ivar Lichtenstein

🎙️ L’interview de Léo Rombaut

Depuis combien de temps joues-tu au bridge ?

J’ai commencé le bridge en 2012 (à 9 ans) lors des colos jeunes organisés par bridge et montagne (je recommande)
J’ai vraiment progressé de 2 façons : en jouant sur Funbridge quasiment tous les jours, et lors de mon intégration dans le groupe kids de Benoît Deveze (2016) qui nous faisait travailler plusieurs fois par semaine.

Qu’as-tu le plus aimé dans ce championnat ?

 Ce que j’ai préféré a été de retrouver l’ambiance festive des championnats que j’avais perdue avec le covid (et aussi de porter la médaille d’or).

Ce que tu as le moins aimé ?

Ce qui m’a chagriné ce sont les trop nombreuses erreurs de système en réponse à 1SA liées à nos différences de culture entre la France et les pays nordiques.

Laquelle de tes performances te rend le plus fier ?

Très content de la première médaille aux paires en jouant avec un étranger car avec la barrière de la langue et surtout la culture bridgesque très différente. Le 4 c’était la cerise sur le gâteau et surtout une ambiance incroyable dans notre équipe.

Comment bien appréhender une compétition et rester concentré ?

Être en forme mentalement et physiquement. Et arriver à se convaincre qu’on va bien jouer et qu’on est plus fort que les autres et que si on fait des erreurs les autres en feront également.

As-tu un souvenir ou une anecdote à nous partager concernant cette compétition ?

Lors du tournoi par paires, après une intervention d’un adversaire nous arrivons à 4 ♠ , la partenaire de l’intervenante, une anglaise, avait dans son jeu V98765 à ♠ et rien d’autre.
Elle décide de nous contrer, mon partenaire Christian (grand amateur du XX) à surcontré immédiatement, résultat =, ce qui était toujours bon pour notre moral dans la finale du paires.

Anecdote de plus : Theo Guillemin et Arthur Boulin : 2 de mes meilleurs amis du bridge et la meilleure paire d’avenir du bridge avaient fait 3eme du paire et 1er par équipe en 2018 à Lyon, je suis les traces de mes idoles !

Participes-tu à d’autres compétitions ou évènements prochainement ?

Les compétitions françaises nationales vont commencer en septembre (interclubs, DN par équipe, coupe de France, DN par paires, junior). A l’international j’espère participer aux championnats du monde -21 ans à l’été 2023. Je compte aussi aller au graal du bridge : les nationaux américains.

Un petit mot pour le coach ? 😉

Merci mon papsou d’avoir bien préparé logistiquement parlant cette aventure italienne et de ton soutien permanent même à distance.

Le bridge, un sport pour tous les âges !

Le bridge est un sport de l’esprit intergénérationnel. Toutes les tranches d’âge se retrouvent autour des tables en club et en compétition.

Ainsi, se développe en France la création de clubs de bridge destinés aux jeunes.

Des catégories ont été créées (scolaires, cadets, juniors) avec des compétitions dédiées. Les équipes de France jeunes sont les suivantes : U16, U21, U26 et U26 féminines, U31.

De plus, la FFB forme des enseignants de l’Education nationale et leur fournit du matériel pour intégrer le bridge au sein de leurs cours.

Avez vous aimé cet article ?

Partagez votre avis avec d’autres bridgeurs dans la section Commentaires ci-dessous !

16 commentaires

  1. Passionnant car les coups sont toujours différents, rencontrer des amis et se faire de nouveaux amis, c’est merveilleux et très enrichissant. Merci pour le plaisir que j’en retire et j’espère pouvoir continuer encore les années qui me restent. J’ai commencée le bridge en Égypte, mon époux jouait tous les jours après le bureau, mais les femmes n’étaient admises au cercle que le soir.

  2. Bravo, magnifique victoire, et beau parcours personnel et familial, continue à profiter au maximum de tous tes atouts, forme physique, acuité intellectuelle, goût de la compétition et esprit de famille et de camaraderie !!

Laisser un commentaire