DN2 Dames, premier week-end

Cette année, les Divisions Nationales Dames ont lieu à Saint-Cloud, pendant deux weekends en mars et avril. Il y a deux divisions nationales Dames en France avec 8 équipes dans chacune (chaque équipe se rencontre pour disputer 12 donnes). Avec mon équipe, je joue dans la seconde division, en espérant bien monter dans la première !

Dans l’équipe, nous retrouvons d’abord Ninon Bens et Eulalie Bonin, deux jeunes joueuses très prometteuses qui jouent en équipe de France des moins de 21 ans cette année mais étaient dans mon équipe Girls (équipe féminine moins de 26 ans) aux derniers championnats. Ensuite, Constance Belloy et Clara Bouton qui font partie de l’équipe Girls actuelle avec moi (Clara étant ma partenaire habituelle).

Pour finir, Nathalie Frey a bien voulu compléter notre équipe mais ne participera qu’au second week-end de compétition, durant lequel Eulalie et Ninon ne seront pas disponibles. Nathalie avait déjà été notre capitaine au Channel Trophy cet hiver. Article Channel Trophy

Constance contre Anne-Frédérique Lévy

Puisque nous sommes cinq à jouer pendant ce premier week-end, nous tournons en essayant de conserver les paires fittées (Eulalie-Ninon et Clara et moi). Chacune va donc jouer un match en face de Constance au cours du week-end (j’ai même pu en jouer deux en face d’elle!).

La salle de jeu au sein de la Fédération française de bridge accueille les deux Divisions Nationales Dames, qui ne jouent toutefois pas les mêmes donnes. Il y a une salle ouverte et une salle fermée.

Une donne à haut palier et une décision très compliquée à l’enchère pour Clara

J’ouvre de 1♣ dans le but de faire un bicolore cher à 2 ensuite. Cependant les adversaires ne l’entendent pas de cette manière puisque les enchères me reviennent à 4. J’utilise alors l’enchère conventionnelle de 4SA qui décrit 6♣ et 4.

Sur 4SA, Clara me fitte à 5♣. Je passe rapidement, le chelem semble trop lointain à partir du moment où elle a passé sur l’intervention à 1.

Le seul problème ici est la vulnérabilité. Avec ma main, j’ai envie de jouer la manche en mineure pour la gagner, pas pour défendre vert contre rouge, ce que j’aurais pu faire avec xx – Axxxx ARxxxx par exemple. Donc quand les enchères me reviennent à 5, je peux contrer. Le Contre n’est pas punitif, il est optionnel. Il dit à mon partenaire “j’ai dit 4SA avec des points”.

Ici en voyant les jeux, nous voyons que 5 gagne tandis que 6♣ ne fait qu’une de chute, vert contre rouge ! La décision de défendre ou non était très difficile pour Clara, surtout après le Contre punitif en Ouest à 5♣.

Nous avons regretté de ne pas avoir appelé l’arbitre : l’enchère de Contre sur 5♣ a mis beaucoup de temps à venir, ce qui a sans doute aidé Est à dégager plutôt à 5. En principe, si nous avions appelé l’arbitre, le contrat final aurait été rectifié à 5♣ contré pour 11 levées (après un sondage auprès des joueuses sur leur enchère en Est sur le Contre en Ouest). Cette donne nous a fait perdre des points mais gagner en expérience, nous n’hésiterons plus à appeler l’arbitre dans ces situations !

En équipe, il faut pousser les manches !

Toujours ma main en Sud. Sur 2, nous n’avons certes que 7 points et un jeu régulier mais nous pouvons très bien être fittées neuvièmes ou dixièmes dans la séquence. Il faut proposer la manche avec l’enchère de 3. Un autre argument pour le faire est que la manche vulnérable à 620 rapporte beaucoup de points. Vert, ce serait moins embêtant d’empailler.

Clara a mis 4 avec sa main et vous pouvez voir avec les deux jeux que la manche est très bonne, bien qu’elle n’ait que seize points et un jeu régulier : nous perdons seulement trois Carreaux, puisqu’un Pique part sur la Dame de Trèfle.

Eulalie et Ninon contre l’équipe de Muriel Clément

Une main de Clara cette fois-ci, qui n’a pas froid aux yeux !

Après mon 2♣ forcing de manche sur 1, Clara a voulu commencer à imposer l’atout Cœur et à montrer un jeu fort avec l’enchère de 3. Sur mon contrôle Pique elle a préféré directement faire un blackwood d’exclusion à 5 : sur celui-ci, je réponds mes clés sans compter l’As de Carreau. 5SA sur 5 montre donc le Roi de Cœur et l’As de Trèfle (on décale toutes nos réponses, c’est comme si j’avais dit 5 sur 4SA). Elle a alors choisi d’être optimiste en pensant que j’aurai un complément quelque part pour effacer son troisième Trèfle (soit la Dame de Pique, soit la Dame de Trèfle, soit l’As de Carreau).

Quand on voit les deux jeux, je n’ai malheureusement ni la Dame de Pique, ni la Dame de Trèfle, ni l’As de Carreau. Mais l’entame du Valet de Carreau me récompense d’avoir dit 2♣ en cachant mes cinq Carreaux !

Clara a mis un petit Carreau du mort, coupé du 2 de Cœur. Les trois remontées au mort (Roi de Pique, Roi de Cœur et As de trèfle) permettent de couper deux Carreaux supplémentaires et de récupérer le Roi de Carreau maître pour défausser le 5 de Trèfle. Clara gagne ainsi le contrat de 7, tandis qu’à l’autre table les adversaires jouaient seulement au palier de 5.

Laurent Thuillez, qui arbitrait la compétition, passe alors derrière Clara “si tu n’avais pas eu l’entame du Valet de Carreau tu aurais pu gagner grâce au squeeze !”. En effet, puisqu’Ouest est le seul à tenir les Trèfles et qu’il a l’As de Carreau, il ne peut pas tout garder si Clara tire tous ses Cœurs et Piques. L’entame Carreau simplifiait bien le jeu de la carte !

Une donne en tant que déclarant à 3SA pour finir !

Je joue 3SA sur l’entame du 8 de Pique d’Ouest. A la tête de seulement 6 levées, je vois surtout que les communications entre les deux mains vont être réduites. Je décide donc de tenter tout de suite de faire la levée avec le Valet de Pique. Là, on gagne à tous les coups en affranchissant les deux couleurs quatrièmes du mort. On surprend la Dame de Carreau de l’As (on tire le Roi pour défausser le Pique perdant) pour faire tout de suite l’impasse à Cœur et tenter les Cœurs 3-3, ce qui nous permet déjà de gagner le contrat.

Une troisième place provisoire mais un espoir de monter encore !

Ainsi s’achève ce très sympa week-end de compétition avant l’arrivée de Nathalie pour le deuxième week-end !

Les deux premières équipes montent en DN1 Dames. C’est notre objectif et nous allons essayer de bien jouer pendant le deuxième week-end pour pouvoir jouer avec les meilleures équipes féminines de France !

La suite les 20 et 21 avril !

N’hésitez pas à me laisser un commentaire, j’y réponds à chaque fois ! Et à bientôt pour un nouvel article ! 

Qu’avez-vous pensé de cet article de Margaux Kurek-Beaulieu ?

Partagez votre avis en section Commentaires de cet article !

14 commentaires

Laisser un commentaire