« Retour à l'accueil du blog

Bridge et Humour : Sport ou pas sport ? (suite)

Voici une chronique qui sort de l’ordinaire ! Remplie de références à saisir, cette chronique mélange savamment Bridge et humour !

A l’heure de vous écrire ces mots, nous n’avons toujours pas repris notre sport ou ” passeport ” favori … 

Continuons avec le cyclisme, ou plutôt, poursuivons (course poursuite). Pas pour les cadres donc, et vous admettrez tous avoir, un jour pédalé dans la semoule devant une impasse…
Et que dire du coup de pompe quand vous avez “fitté”, c’est un pneu crevant. J’en connais un rayon pour un déjanté de la carte,

J’écris comme une gourde, ce n’est pas du bidon… Remettons nous vite en selle pour suivre le peloton, plus amusant qu’en mode singleton !
Vous pouvez vous coller au groupe mais au risque d’entendre quelques quolibets du genre : ” et toi, le suceur de “roue dis” (belle enchère). Tu joues la collante ???

En matière de sports de combats, le bridge en est un éternel. Les judokas et leur ceinture black (wood), ne sont-ils pas des as ? Ils vous feront chuter plus d’une fois avec leur 5 clés… J’ai osé la blaguewood !

Tandis que le boxeur dans son coin près de son ” bidding boxe ” vous attend, un combat de 15 rounds se profile et de nombreux coups se perdront.
Un Uppercut pour meilleur exemple ! Qui vous fera perdre la carte, c’est frappant non ?

” Court ” passage par le tennis lorsque votre serveur vous sort un “ace” piquant dès l’entame, vous vous sentez “raquetté” avant la manche même si c’est un petit ” ami “. Vous chutez donc dans les mailles du filet tendu par vos adversaires, vous restez terre à terre battu !

Ceci nous conduit aux sports moteurs, Le rallye (bridge) par exemple. Pour lequel j’aimerais être le partenaire d’OGIER, le pote (d’échappement) d’ARGINE. Mais, trèfle de plaisanterie…

Avec un tel as du volant, j’apprendrais le maniement des cartes et seule une panne de distribution pourrait nuire à notre TRIUMPH, (lointain ancêtre du bridge).
A moins qu’une “BATH” mobile ne vienne nous couper (coup de Bath), et que nous valsions dans le décor. J’ai mis le temps pour celle-là afin qu’elle ” VIENNE “, La valse à Mille temps pour qu’elle vienne… 
Il ne nous reste plus qu’à bien négocier les barrages et autres chicanes pour entrevoir la victoire 

Ma conclusion sera quand même de vous dire que les arbitres du bridge, n’ont pas besoin de sifflet, ni cartes, pour vous éviter de vous rouler au sol après une petite chute. Même aux grandes conséquences, à moins d’être un peu trop imprégné et de valser sous la table, impossible avec un sport “eaux limpides” ou jeu “olympique”…  A vous de juger !

Je vous souhaite une très agréable fin d’année, supportez-vous bien ainsi que vos proches. Rendez-vous en 2021 !

PS : Et pour les nageurs, évitez de plonger de l’as par les temps qui courent…

Chronique humoristique par David Ducoront