« Retour à l'accueil du blog

Résultats et compte-rendu de la compétition du Cavendish 2019

Jérôme Rombaut, vice-champion du monde de bridge 2017 et membre de l’équipe Funbridge, participait à prestigieuse compétition du Cavendish 2019 qui se déroulait du 3 au 5 février.

Historiquement, cette épreuve se déroulait aux États-Unis. Depuis 2 ans, elle a lieu à Monaco. Jérôme nous livre en exclusivité son compte-rendu de la compétition qu’il a remportée avec son équipe.

Cavendish 2019

Nous étions cette année dans les superbes locaux de l’hôtel Le Méridien.

22 équipes étaient au rendez-vous pour une épreuve d’un niveau vraiment très relevé. Et il faut dire qu’il vaut mieux avoir une petite chance de gagner pour payer les 7 500€ de frais d’inscription… !

Les favoris du Cavendish 2019

  • L’équipe monégasque de Zimmermann
  • Les Italiens de l’équipe Lavazza
  • L’équipe américaine de Zia Mahmood avec notre Thomas Bessis national !
  • L’équipe suédoise de Ventin
  • L’équipe américano-suédoise des frères Rimstedt

Nous ne sommes qu’une seule équipe française au départ, composée de deux paires expérimentées : Soulet – Vinciguerra et Rombaut – Lorenzini.

Le principe est simple : 7 matchs de 14 donnes en patton suisse sur deux jours et ensuite seules les 4 premières équipes peuvent accéder aux demi-finales.

Nous commençons très bien cette première journée

Nous voilà deuxièmes avec 3 victoires :

  • 11.58 / 8.42
  • 13.48 / 6.5
  • 18.29 / 1.71

La deuxième journée est plus difficile

2 victoires, un nul et une défaite :

  • 10.66 / 8.42
  • 6.77 / 13.23
  • 10 / 10
  • 14.19 / 5.81

Le dernier match était décisif

En effet, le le vainqueur du match accédait aux demi-finales ! Nous jouons donc ce dernier match contre l’équipe Ventin et malgré un système de relais vraiment impressionnant des Suédois, nous parvenons à gagner le match et à nous qualifier.

La demi-finale du Cavendish 2019

Notre adversaire en demi-finale sera l’équipe israélienne de Birman. Nous gagnons la première mi-temps 23/1 mais nos adversaires se rebiffent eu deuxième mi-temps. Sans le savoir, j’ai une décision difficile à prendre sur l’avant-dernière donne, la qualification se joue là.

Mon jeu :

S 6 3
H 10 7 4 2
D R D 4
C R V 10 7

 

Sud Ouest Nord Est
?

 

Mon partenaire est très probablement chicane pique (au mieux singleton pique) mais la faiblesse de mes cœurs m’incite à ne pas surenchérir. Heureusement car 4P chute de 2 et 5K chute de 1 (dans la même situation, Meckstroth a dit 5T). Nous gagnons 6 points sur la donne (au lieu d’en perdre 4), nous perdons la mi-temps 38 / 23 mais nous voilà qualifiés de 7 points : 46 / 39.

La finale du Cavendish 2019

Nous affronterons nos amis américains Demuy / Hurd pour les 3 segments du match et nous laisserons les Suédois à nos coéquipiers.

La finale sera vraiment très bien jouée pour une victoire sans appel sur le score de 70 / 35. Mon coéquipier me dira gentiment que c’est l’entraînement sur Funbridge qui paye… Allez, j’y retourne !

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Boon FrançoiseOVION Jacques Recent comment authors
plus récents plus anciens
OVION Jacques
OVION Jacques

Du temps où je suivais de très près le CAVENDISH, alors de l’autre côté de l’Atlantique, la phase la plus passionnante se déroulait avant même que la première donne soit jouée.

il s’agissait d’une sorte de VENTE AUX ENCHERES pour acheter les joueurs que l’on espérait gagnants.

Cette phase a-t-elle été aussi excitante sur le continent européen ?!?

Boon Françoise
Boon Françoise

C

trackback

[…] Lire l’article […]