Sans le moindre risque

Au bridge, un Père Noël est un joueur qui ne cesse de faire des cadeaux à ses adversaires. En tournoi par paires, où la plus petite différence de score a de l’importance, cela peut produire une note catastrophique. Feriez-vous mieux que notre Père Noël contre cette manche en majeure ?

Tournoi par paires

Sud donneur, tous vulnérables.

Les enchères :

(1) Les deux majeures quatrièmes.
(2) Transfert pour 4♠.

Le début du coup : Ouest entame de l’As de Trèfle et Est fournit le 9. Ouest poursuit avec le Roi puis joue le 8, pour la coupe d’Est et la Dame en Sud. Notre Père Noël sourit alors, envisageant avec une satisfaction certaine l’issue de cette donne…

Comment le coup s’est poursuivi : Ne voulant pas prendre le risque de voir la levée de chute s’évaporer, Est s’empresse de tirer l’As de Cœur. Il insiste dans cette couleur pour le Roi de Sud. Ce dernier enlève les atouts adverses en deux tours, avant de revendiquer le reste des levées. Le déclarant inscrit le résultat de la donne sur la Bridgemate : 4 Piques moins un. Notre Père Noël valide et constate, avec étonnement, que sa note est inférieure à 35%. Son sourire s’évanouit… Allez-vous le consoler ?

La suite est réservée aux abonnés Funbridge Premium et Premium+

Pour découvrir les quatre jeux, l’analyse et les conseils de Robert Eskinazi, vous devez vous connecter au blog Funbridge avec un abonnement Funbridge Premium ou Premium+ en cours de validité.

Laisser un commentaire