« Retour à l'accueil du blog

Analyse du tournoi du Professeur – Novembre

Vous avez été très nombreux à répondre présent pour le tournoi mensuel Funbridge : Le professeur de Novembre 2021. Grâce à vous, ce tournoi a été une réussite. J’espère vous revoir aussi nombreux en Décembre.

Vous trouverez ma vidéo sur la chaîne Youtube de Funbridge, j’espère qu’elle vous plaira.

10 joueurs, tirés au sort, ont la chance de remporter 50 diamonds !

Félicitations au top 6 :

Je réalise un joli 73,5% . Une erreur commise me coûte la victoire !

 Ci dessous mon analyse  de quelques donnes

1ère donne : Un choix difficile.

Les trois premières enchères sont automatiques dans le système standard français.

Le 2♠️ montre 5 cartes à ♠️ et une petite proposition de manche ( 7-8H ).

Comme Nord est passé par un Stayman, il aura souvent un bicolore 54 majeur mais ce n’est pas une obligation. Nord peut faire cela avec un jeu irrégulier.

Cette enchère est ultra-précise en force (7-8H ) et en distribution ( exactement 5 cartes à ♠️ et un jeu irrégulier ).

A ce stade 5 enchères me sont venu à l’esprit :

  • Passe : Conclusion. Je ne suis pas maxi
  • 2SA : Proposition de jouer 3SA si Nord a 8H
  • 3♠️ : Proposition de jouer 4♠️ si Nord est beau
  • 3SA : Conclusion sans FIT
  • 4♠️ : Conclusion avec FIT

J’ai rapidement exclu de dire 2SA et 3♠️ pour la raison suivante :

Ces enchères sont des paliers inutiles ( Il n’y a pas de prime à jouer 2SA ou 3♠️ ). Demander au partenaire de conclure alors qu’il a , à peu près, tout dis, le mettra souvent dans une situation délicate.

RETENEZ : Lorsque votre partenaire a très bien précisé sa main, vous devez essayer de conclure les enchères.

J’ai ensuite exclu de dire passe. Malgré la mauvaise distribution 4333, j’estime que le FIT, les trois dix et les deux As rendent ma main maximum.

J’ai finalement eu du mal à trancher entre 4♠️ et 3SA.

En face d’une main irrégulière on privilégie très souvent le jeu à l’atout. C’est un argument fort pour dire 4♠️.

Mais en tournoi par paires on ne doit jamais totalement exclure de jouer 3SA avec un 4333 et des arrêts solides dans les trois autres couleurs.

Finalement, j’ai dis 3SA parce que je voulais recevoir l’entame. Nord aura souvent du ♥️ et je recevrai souvent une entame mineure sous un honneur long ce qui me convient. Alors qu’à 4♠️, mon partenaire recevra une entame qui traversera le mort en mineure ou alors l’entame d’une courte à ♥️ qui peut ouvrir une coupe en défense.

RETENEZ : L’entame est souvent déterminante. Le choix du contrat final peut donc se faire en fonction de qui souhaite recevoir l’entame.

Le jeu de la carte était classique, impasse ♥️ et affranchissement immédiat de la longue à ♠️.

3SA +1 rapportait 96,7%.

2ème donne : Une intervention atypique

Comme l’immense majorité d’entre vous, j’ai passé d’entrée et la séquence m’est revenue à 2. 500 d’entre vous ont passé une deuxième fois. Bien que cela entre dans le cadre du système, je pense que c’est une véritable erreur stratégique.

Comme beaucoup d’autres « experts », j’ai choisi d’intervenir à 3♦️ pour les raisons suivantes :

  • J’ai passé d’entrée, mon partenaire sait que ma main est limitée à 10H. Avec 11H et une mineure très longue, on ouvre.
  • La qualité de ma couleur est très bonne, je vais indiquer une bonne entame.
  • Si mon partenaire a trois ou 4 cartes à ♥️ et du jeu, il aura du mal a réveiller les enchères. En compétitive, c’est celui qui est court dans la couleur adverse qui doit faire l’effort
  • La vulnérabilité favorable peut me permettre de trouver une bonne défense à 5♦️ contre un 4♥️ adverse gagnant.
  • 3♦️ ôte tout l’espace pour faire une enchère d’essai à l’ouvreur. Dans cette situation, le contre de l’ouvreur n’est plus punitif, il remplace la proposition de manche. J’ai donc très peu de chance d’être puni.

Le seul inconvénient est donc de faire croire à mon partenaire que j’ai six cartes à ♦️.

Retenez : Lorsqu’une enchère a un inconvénient et beaucoup de qualités, c’est souvent le meilleur choix.

3♦️ poussait mes adversaires à 3♥️ pour un de chute et un top à 92%.

3ème donne : Analyse de la première levée

Ceux qui suivent mes vidéos et article ne sont pas étonné de me voir masquer le FIT. Avec la main du mort, en répondant 1SA.

Au final, je joue 4♥️ comme tous le monde sur l’entame du 4♣️.

J’ai décidé de fournir la D♣️ pour deux raisons : J’aurai aimé qu’elle soit couverte du Roi et dans le cas contraire, je suis content d’avoir la main au mort.

Le 6 est fourni à ma droite.

Analysons ce premier pli : Le 4♣️ entamé est le plus petit ♣️ de la défense, l’entameur en a donc 1 3 ou 5.

J’exclue rapidement l’entame du singleton. Avec R9865, on aurait fourni le 5♣️ à ma droite. Le robot ne ment pratiquement jamais sur le pair-impair.

J’exclue presque l’entame sous le Roi cinquième. Le robot évite si possible d’entamer sous un Roi dans les contrats à l’atout.

Dans notre séquence d’enchère, une seule couleur a été nommée. Le robot pouvait donc entamer aussi ♠️ ou ♦️. Et même atout puisque j’y possède tous les gros honneurs. 

Les conditions pour qu’il soit contraint d’entamer sous le Roi de ♣️ sont donc très improbables. J’ai donc immédiatement réitéré l’impasse ♣️ avec succès.

Puis, on bat les atouts pour 12 plis faciles. l’A♦️ permet d’aller chercher le dernier  maître.

Ceux qui ont choisi l’option de commencer par trois coups d’atout se trouvent ensuite confrontés à un choix délicat. Il n’y a qu’une seule reprise sûre au mort ( l’A♦️) et il en faudrait deux pour faire l’impasse ♣️ et aller chercher le dernier ♣️. Il n’était donc pas évident de faire 12 plis.

Retenez : beaucoup de choses se jouent dans les premiers plis, d’où l’importance de bien faire un plan de jeu.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments