« Retour à l'accueil du blog

Analyse du tournoi du Professeur – Juillet

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Blog-FB_Analyses-donnes-Professeur.png.

Vous avez été très nombreux à répondre présent pour le tournoi mensuel Funbridge : Le professeur de Juillet 2021. Grâce à vous, ce tournoi a été une réussite. J’espère vous revoir aussi nombreux en Août

Vous trouverez ma vidéo sur la chaîne Youtube de Funbridge, j’espère qu’elle vous plaira.

10 joueurs, tirés au sort, ont la chance de remporter 50 diamonds !

Félicitations au top 5 :

Je réalise 65% .

 Ci dessous mon analyse  de quelques donnes

Donne 1 : La coupe de la main courte

Après mon passe initial, la convention 2♣️ Drury décrie parfaitement ma main, un FIT à ♠️ et une main maximale.

Sur 2♥️, j’ai préféré un 2SA forcing à un 2♠️ non forcing pour encourager mon partenaire à nommer la manche.

Ma main est belle : De beaux atouts, des As et un V second qui pourrait être utile dans la couleur secondaire de mon partenaire.

La première des choses à faire lorsque le mort s’étale est de regarder sa courte ( sauf si il y a eu un Texas ).

Si vous avez plusieurs perdantes en face de cette courte, le jeu de coupe du coté court sera très souvent la bonne option.

RETENEZ : La plan de coupe du coté court doit être privilégié.

Ici, j’ai jusqu’à 4 perdantes à ♥️ en face du doubleton du mort. Il y a donc deux ♥️ à couper.

Je prend donc l’entame ♦️ au mort pour jouer immédiatement ♥️ vers le R♥️ qui tient. La réussite de cette impasse me permet de rejouer ♥️ pour ouvrir ma coupe. La défense prend pour jouer atout mais c’est trop tard. Je peux faire mes deux coupes ♥️ pour 11 levées au final et un joli 91%.

Ce tournoi démarre bien !

On peut aussi faire 11 plis grâce à l’entame favorable à ♦️.
On fournit un petit ♦️ du mort qui pousse à la D♦️ prise du R♦️.
On rejoue ♦️ vers le 10♦️ qui tient. Puis L’A♦️ prend le V♦️ et le 8♦️ devient maître.

Donne 8 : La coupe de la main longue

Après une séquence simple et naturelle, tous le monde se retrouve à jouer 4♥️.

Attention toutefois à ne pas annoncer 2♠️ sur 2♦️ car cela montre un jeu fort.

RETENEZ : Nommer une nouvelle couleur qui dépasse la répétition de la première montre un jeu fort. C’est le bicolore cher ( ou inversée ).

Ici la courte ♣️ du mort n’apporte pas la possibilité de couper des perdantes.

Il est alors recommandé de faire tomber les atouts.

Cela tombe bien, la défense entame atout pour l’A♥️ d’EST qui switche à ♠️.

Je donne un 2ème puis un 3ème tour d’atout avant d’exploiter ma longue à ♦️.

Je ne me précipite surtout pas sur les ♠️ car c’est eux qui me permettront ultérieurement de monter au mort pour jouer tous les ♦️.

Je joue ♦️ vers la D♦️ du mort qui tient, impasse réussie.

A♦️ et ♦️ coupé, ♠️ pour rejoindre le mort et ♦️ coupé. Il me reste une communication au mort à ♠️ pour aller chercher le dernier ♦️ affranchi. Il me sert à me défausser de ma perdante à ♣️.

L’affranchissement de cette longue à ♦️ me permet de faire 12 plis et de scorer 93%.

RETENEZ : Il est généralement déconseillé de couper avec la main longue à l’atout. « Qui coupe de la main longue s’affaiblit ». Mais cela peut parfois vous permettre d’affranchir une couleur annexe longue au mort.

Affranchir une longue par la coupe entraîne presque toujours des problèmes de communication.

Donne 5 : Le 9 de la poisse

Avec trois As, on peut s’ajouter un point, les As sont généralement dévalués.

Surtout avec cette belle combinaison ♣️AV10x.

La 1ère position ( donneur ) et la vulnérabilité sont aussi favorable.

Tout cela pouvait nous encourager à ouvrir d’1SA malgré seulement 14 points H.

J’ai décidé néanmoins de rester classique en ouvrant d’1♣️.

2♥️ est une quatrième couleur forcing.

RETENEZ : La quatrième couleur forcing ne veut rien dire, elle sert juste à montrer de la force et demande au partenaire de se décrire.

Le FIT à 3♠️ est une proposition de chelem puisqu’il a été précédé d’une enchère forte.

RETENEZ : Les FITS au palier de 3 en majeure ne propose le chelem que s’ils ont été précédés d’une enchère forte ( 2sur1, 4ème et 3ème forcing, bicolore cher, 2 fort etc… ).

Avec mes trois As et ma main maximale, j’ai de bonne raison d’accepter la proposition de chelem de mon partenaire. Je pose alors le Blackwood pour finir à 6♠️.

La vue du mort et l’entame ♥️ est agréable. Si les ♦️ et les ♠️ sont normalement répartis 3-2,  je vais gagner ce chelem avec une force cumulé de seulement 27 points H et un FIT huitième. Ce sera probablement un TOP.

Si les ♠️ sont 4-1, je peux prendre un V♠️ quatrième en impasse d’un coté ou de l’autre grâce à la qualité de mes cartes intermédiaires à l’atout. 

Comment dois je manier les atouts ?

Si c’est l’entameur qui a le  V♠️ quatrième, je dois tirer le R♠️ puis l’A♠️ pour ensuite faire l’impasse une fois qu’ EST aura défaussé.

Mais si c’est EST qui a le V♠️ quatrième. Je dois faire l’inverse.

Comment savoir ? Je n’ai pas su. J’ai fait un pile ou face qui a raté. J’ai donc chuté pour un bien maigre 12%. Gagner ce chelem fait scorer 97% et cela m’aurait permis de finir à plus de 73% pour intégrer le TOP TEN de ce tournoi.

Avec le recul, je me dis que j’aurai du trouver ce valet d’atout. Je suis superstitieux. Je sais que le 9♠️ porte malheur. On l’appelle « le 9 de la poisse » ! Si je ne l’avais pas eu, je n’aurai pas eu d’autre choix que d’aller chercher le V♠️ en OUEST et gagner 6♠️.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments