« Retour à l'accueil du blog

Analyse du tournoi du Professeur – Août

Vous avez été très nombreux à répondre présent pour le tournoi mensuel Funbridge : Le professeur d’Août 2021. Grâce à vous, ce tournoi a été une réussite. J’espère vous revoir aussi nombreux en Septembre.

Vous trouverez ma vidéo sur la chaîne Youtube de Funbridge, j’espère qu’elle vous plaira.

10 joueurs, tirés au sort, ont la chance de remporter 50 diamonds !

Félicitations au top 5 :

Je réalise 63% .

 Ci dessous mon analyse  de quelques donnes

Première donne : Un « coup en passant » :

Suite au 2♣️ Roudi, j’apprends que mon partenaire détient 12-13H régulier soit maximum 14DH et 3 cartes à ♠️.

Ma main de 16H peut être réévaluée à 18DH avec le singleton ♥️. Cela nous fait un total cumulé de maximum 32 DH.

Le chelem n’est pas complètement exclu mais sera toujours tendu. Je n’aime pas jouer ce genre de chelem en tournoi par paires. Je me contente donc de conclure à la manche.

Le mort est beau, tous ses honneurs sont utiles. Le R♥️ me servira à me défausser d’un  perdant et le doubleton ♦️ sert à faire deux coupes du coté court.

RETENEZ : Le jeu de coupe du coté court est à privilégier.

Il y a un écueil à ce jeu de coupe. En coupant deux fois ♦️, je vais devoir couper au moins une fois avec un atout maître et cela risque de me manquer pour faire tomber les atouts. Je serais plus à l’aise si je détenais le 10♠️.

RETENEZ : En FIT seulement 8ème, la présence de cartes intermédiaires à l’atout est grandement appréciée pour mener à bien un jeu de coupe.

La question de l’impasse sur la dame de ♦️ se pose. En cas de réussite, je n’ai plus qu’un seul ♦️ perdant à couper. Je prend donc l’entame ♣️ pour présenter le 10♦️ afin de tester la défense. Lorsque EST fournit un petit ♦️, j’ai de bonnes raisons de croire que l’impasse ♦️ échoue et je surprend du R♦️.  Exceptionnellement, Argine n’a pas appliqué la règle « honneur sur honneur ». Pourquoi ?

Parce que sa dame de ♦️ est cinquième.

RETENEZ : La règle « honneur sur honneur » s’applique beaucoup plus souvent avec les honneurs courts qu’avec les honneurs longs.

Lorsque je vois le 9♦️ tomber sur l’A♦️, je comprend qu’Ouest est court à ♦️.

Je tire le R♦️ et un troisième tour de ♦️ qu’Ouest coupe, je surcoupe de la D♠️.

Je rentre en main par l’A♥️ et je décide de tirer l’A♠️, dévoilant le mauvais partage des atouts.

J’ai maintenant deux perdantes, une à l’atout et une à ♣️. Je vais pourtant réaliser 12 plis grâce à ce que l’on appelle un « coup en passant ». 

Je tire le R♥️ pour défausser un ♣️ perdant. Puis ♥️ coupé et ♦️ coupé. Je présente le 9♥️ du mort pour arriver à la situation suivante :

EST se défausse et je fais le 7♠️ en passant ce qui me donne 12 plis au final.

Si EST décide de couper le 9♥️, je me défausse de mon dernier ♣️ perdant et je fais le reste.

4♠️ +2 rapporte 71%

2ème donne : Attention à la chicane !

Au bridge, comme en formule 1, les chicanes sont toujours difficiles à négocier.

Avec une chicane, il est difficile d’évaluer précisément la force de son jeu.

RETENEZ : L’évaluation de la force de son jeu en point HLD fonctionne mal avec une chicane.

Malgré « seulement » 21H, la main de Sud vaut largement de quoi imposer la manche. On peut gagner 7♦️ si nord possède ♦️Axxxx.

Une ouverture de 2♦️ forcing manche est donc envisageable.

Et pourtant, je fais le choix d’une ouverture à 1♠️.

RETENEZ : L’ouverture de 2♦️ forcing manche fonctionne mal avec les jeux bicolores.

En réveil sur 2♥️, j’ai un problème.

3♦️ n’est pas forcing.

Le X est d’appel mais j’ai peur que mon partenaire ( qui a probablement beaucoup de ♥️ ) le transforme, à tort, en punitif.

Je décide donc d’être pragmatique et je saute à 4♠️, le contrat le plus probable pour mon camp.

L’entame ♣️ est prise par le 10♣️ du mort. Je bat les atouts. Le R♦️ est pris par l’A♦️ d’Ouest qui tire l’A♥️ que je coupe. Je tire A♣️ et ♣️, Ouest prend du R♣️. Il est mis en main et doit me rendre les ♥️ du mort ou me livrer l’impasse gratuite au valet de ♦️ pour 11 plis au final.

4♠️ +1 rapporte 88% !

Troisième donne : Où est le champ ?

Encore une très belle main en Sud, il suffirait que mon partenaire possède l’A pour que je gagne 3SA.

Avec seulement 15H et doubleton ♠️, un contre d’appel est risqué, je me contente donc d’annoncer deux fois mes ♦️.

Sur 3♥️, il me paraît évident de surenchérir à 4♦️ pour plusieurs raisons :

  • Je n’ai pas de quoi faire chuter 3♥️.
  • Un R chez mon partenaire peut suffire à me faire gagner 4♦️.
  • Je ne suis pas vulnérable. Un de chute même contré est une bonne opération contre un 3♥️ adverse qui gagne.

Sauf que le bridge est un jeu plein d’imprévu. Mes adversaires qui se sont arrêtés sagement à 2♥️, se trouvent maintenant de quoi déclarer la manche !

De plus, comme il est rouge contre vert, Ouest déclare probablement la manche dans l’espoir de gagner ce contrat.

Je me retrouve donc devant un nouveau problème sur 4♥️. Dois-je passer, contrer ou surenchérir ?

Passer ne va pas :

  • Tout le monde ne dira pas 4♦️.  C’est mon 4♦️ qui a poussé mes adversaires à dire 4♥️. 4♥️ égal, contré ou non, ne peut pas être bon pour moi.

Surenchérir à 5♦️ est envisageable :

  • Si 4♥️ gagne j’ai probablement un bonne défense à 5♦️ même contré car je suis vert contre rouge.

Finalement, dans le doute, je choisi le contre pour la raison suivante :

  • Si 4♥️ chute, en contrant je vais assurément marquer le TOP.

RETENEZ : Quand vous ne savez pas quelle option est la meilleure, choisissez celle qui peut vous donner un top.

A l’autopsie, 4♥️ gagnait et je marque un zéro.

Je me console en voyant que des grands champions ont réagis comme moi.

 je m’aperçois que j’ai mal évalué le champ.

Vous avez été très nombreux à pousser comme moi E-O à 4♥️.

La défense à 5♦️ était donc une alternative logique.

Bizarrement ceux qui ont dit 5♦️ n’étaient pas contré pour 3 de chute 150 et un joli 72 % qui m’aurait fait du bien.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments