« Retour à l'accueil du blog

Moindre perte (Le Bridgeur n°898 – octobre 2015)

jerome750

Article écrit par Jérôme Rombaut et paru dans le magazine Le Bridgeur n°898 du 15/10/2015.

Faut-il surenchérir quand l’adversaire a appelé la manche après l’annonce d’un bicolore ? La décision est souvent délicate et nul ne peut prétendre ne jamais se tromper…

Sur Funbridge comme à une table de bridge, les pataquès suite aux enchères de bicolores sont légion ! Voici une donne qui traite justement de ce sujet. Elle a été jouée dans la première phase de la Sélection open. Donne 15 – séance 7. Voici mon jeu en Est :

S V 9 6 3
H A 10 4
D A 9 8
C V 7 5

 
La séquence complète :

S O N E
Vinciguerra Combescure Bompis Rombaut
1S 2S(1) (2)
passe passe
passe passe ?

 
(1) Bicolore 5-5 Trèfle-Coeur.
(2) Main fittée à Pique, soit limite, soit forcing de manche (dans ce cas, la main est régulière).

Je suis confronté maintenant à un choix difficile car j’ai quand même un gros potentiel défensif avec mes deux As et également le Valet de Trèfle et le 10 de Coeur. De simples Dame de Trèfle et Valet de Coeur en face pourraient suffire à faire chuter le contrat.

D’un autre côté, la vulnérabilité très favorable prêche pour prendre une assurance qui ne devrait vraiment pas être trop chère. Cela dit, perdre 300 au lieu de marquer 100 à 4 Coeurs moins un, cela déplace quand même 400 points et 9 imp !

Honnêtement, j’ai eu le plus grand mal à me décider et l’argument final qui a fini par me convaincre fut que le joueur qui avait dit 2♠ puis 4♣ était Marc Bompis, un joueur réputé pour son sérieux.

J’ai donc choisi de dire 4♠, je me suis fait contré et nous avons chuté de deux levées. Bonne décision puisque les adversaires gagnaient 4 Coeurs.

Prenez l’entame de l’As de Coeur. À ce stade, inutile de réfléchir à de savantes manoeuvres de sécurité à l’atout. Vous êtes en paires et devez donc supposer que les atouts adverses sont aimablement partagés. D’ailleurs, c’est un bon principe à avoir en tête : en tournoi par paires, quand le contrat est normal (celui du champ), il faut toujours « rouler » pour essayer de faire le maximum de levées.

Commencez donc par tirer l’As de Pique. Si la Dame est sèche en Ouest, vous pourrez capturer le 10 d’Est (mais pas dans la situation inverse…). Poursuivez par le Roi de Pique.

Les quatre jeux

S –
H R V 7 5 2
D 4 2
C A R D 4 3 2
S A R 10 8 4
H 9 8
D R 7
C 10 9 8 6
orientation S V 9 6 3
H A 10 4
D A 9 8
C V 7 5
S D 7 5 2
H D 6 3
D D V 10 6 5 3
C 

 
Malgré tout, le résultat ne fut pas positif car les résultats aux autres tables étaient très mauvais pour nous, plusieurs 4 Piques n’étant pas contrés ou seulement chutés d’une.

Bref, nous perdons donc 37 imp sur cette donne. Mais si j’avais laissé jouer 4 Coeurs, nous en aurions perdu 68. C’était donc malgré tout l’enchère gagnante ! Une chose à retenir contre les bicolores adverses : surtout bien mettre au point votre système de défense et, si possible, quelque chose qui soit facile à mémoriser.

Article extrait de la revue le Bridgeur, découvrez ou redécouvrez l’intégralité de la revue :

i-lebridgeur902

plus récents plus anciens
trackback

[…] Lire l’article […]

Gras
Gras

Il me semble dans cette article le petit 1 est inversé par rapport au petit 2