« Retour à l'accueil du blog

Tournois privés de Milan Macura – Novembre – 3

Ce qui semblait une faible participation jeudi matin a finalement donné un record, les chiffres de la semaine dernière ayant été battus : 637 joueurs dans le tournoi par paires et 852 dans le tournoi IMP.

Tournoi par paires : résultats

Tournoi IMP : résultats

Contrat gagnant par paires n°1

Contrat gagnant par paires n°2

Les vidéos des tournois

Résultats du tournoi par paires

Je pensais que cela n’arriverait jamais mais si ! Il est possible de gagner le tournoi privé hebdomadaire en jouant normalement sans prendre de risques.

Je suis heureux de vous présenter la vidéo complète de ma première victoire dans ces tournois avec 76,50%.

Francis de Lucy (France) avec 74,32% et belle-mere (France) avec 73,22% complètent le podium. Luc Bellicaud (France) a réussi à se hisser dans le top 5 de ma liste d’amis où un bon groupe tchèque truste le haut du classement pour la première fois.

Top 11 du tournoi par paires – Classement général
Top 11 du tournoi par paires – Amis de Milan

Résultats du tournoi en IMP

Celui qui parvenait à atteindre les deux chelems pouvait facilement marquer plus de 30 IMP.

Deux joueurs ont cependant dépassé la barre des 50 IMP : Erik Klems (République tchèque) et James Mason (Royaume-Uni) avec +51 IMP. La troisième place revient à Steven de Donder (Belgique) avec +47 IMP.

Un certain nombre de joueurs a participé au tournoi après la retransmission en direct et même si je crois qu’ils ont été beaux joueurs, je ne peux pas les inclure dans le classement.

Voici les captures d’écran que j’ai faites juste après avoir fini de jouer toutes les donnes en live, elles ne correspondent donc pas à 100% aux résultats finaux.

Top 11 du tournoi IMP – Classement général
Top 11 du tournoi IMP – Amis de Milan

Voici la liste des contrats gagnants par paires :

Comme vous pouvez le voir sur la liste, j’ai marqué deux scores normaux sur les donnes n°3 et n°5 mais tous les autres sont d’excellents scores.

Il est très important d’éviter les catastrophes dans des tournois aussi courts. Cela veut dire que si vous devez décider de prendre un risque ou non, demandez-vous si vous voulez risquer de faire un très bon/mauvais résultat ou si vous être prêt à vous contenter d’un score moyen.

Un score global de 40% peut être atteint avec un seul bon score de plus de 90% mais il est quasiment impossible de se remettre d’un score de 10% dans un tournoi court.

Commencez par jouer de manière classique sans prendre de risques et prenez un risque si besoin mais pas de risque inconsidéré plus d’une fois par tournoi !

La donne n°3 du tournoi par paires est l’illustration parfaite de la façon dont l’affirmation ci-dessus peut influencer votre prise de décisions.

Vous pouvez reconnaître les mains pour lesquelles vous pouvez prendre des risques immédiatement. Je les appelle « goulash » (11 cartes dans deux couleurs ou une couleur huitième).

Si vous voulez prendre un gros risque, vous pouvez passer ce genre de mains et espérer être contré plus tard et réaliser le contrat.

Le principe du risque déraisonné, c’est que vous ne contrôlez rien car votre partenaire ne vous donnera jamais une telle main pour des enchères inattendues.

Commencez en jouant sans prendre de risques veut dire ouvrir d’1♥ et attendre de voir ce qui se passe au premier tour des enchères pour prendre une décision ultérieurement, à savoir prendre un risque ou continuer à jouer sur la base des informations que vous avez.

Sur cette donne, ma partenaire Argine a répondu 2♦ (forcing de manche dans ma configuration). Le partenaire étant le plus fort, vous devez envisager d’aller au chelem.

Comment faire pour trouver les informations dont vous avez besoin ?

Il vous manque 3 As. Vous pouvez interroger votre partenaire en faisant un Blackwood et lui demander s’il possède aussi la D♥.

Les perdantes à Pique peuvent être défaussées sur les Carreaux ou coupées si votre partenaire a un fit à Cœur troisième et seulement un doubleton à Pique.

Sauter à 3♥ est le meilleur moyen de montrer que vous avez une couleur maîtresse et des plus-values.

Votre partenaire peut soit montrer un mauvais jeu avec 3SA, soit commencer à cue-bidder (montrer des contrôles) avec des plus-values.

Après le cue-bid de 3♠ du partenaire, vous voulez reprendre l’initiative en sautant à 4SA tout de suite car montrer plus de cue-bids n’aidera pas à trouver les bonnes informations.

Votre partenaire montre 3 As et vous êtes encore face à une décision importante…

Jouer de manière classique sans prendre de risques, agressivement mais raisonnablement ou prendre un gros risque ?

Risque déraisonné = 7SA.
Risque raisonné = 6SA ou 7♥.
Jeu normal = Demandez à votre partenaire s’il/elle a la D♥ et si ce n’est pas le cas et qu’il/elle n’a pas non plus de Roi supplémentaire, restez à 6♥.

Jeu normal = Demandez à votre partenaire s’il/elle a la D♥ et si ce n’est pas le cas et qu’il/elle n’a pas non plus de Roi supplémentaire, restez à 6♥.

J’ai choisi l’approche semi-classique et interrogé aux Rois uniquement. Ma partenaire n’en a montré aucun donc je suis resté à 6♥ et ai obtenu un score de 61,77%.

Voici les quatre jeux. Et vous, satisfait de votre donne si vous avez pris un gros risque ou un risque raisonné ?

Lorsque vous voyez les cartes du mort, il semble que ce soit le jeu idéal pour tenter gros avec 7♥, pas tellement 7SA. Ouest a une entame difficile.

La plus naturelle est Pique qui vous donne immédiatement un pli de plus avec le V♠. Lorsque vous encaissez l’A♥, le problème de l’atout est résolu.

La dernière pièce du puzzle est de trouver comment se débarrasser du quatrième Pique. Vous pouvez soit faire une impasse à Carreau, couper deux tours de Carreau et espérer que le R♦ tombe, soit couper le troisième tour de Pique. Tout fonctionne sur cette donne donc tous ceux qui ont le goût du risque ont été récompensés.

7 joueurs ont pris un gros risque avec 7SA pour 99,50%.
17 joueurs ont pris un risque raisonné avec 7♥ pour 97,51%.
78 joueurs ont pris un risque raisonné avec 6SA, réalisant 13 plis pour 89,80%.
262 joueurs ont joué de manière classique sans prendre de risques avec 6♥, réalisant 13 plis pour 61,77%.
45 joueurs ont commis une erreur et obtenu un score inférieur à 10%.

Si vous voulez parier gros, ce n’est pas au bridge qu’il faut jouer. Cela marchera une ou deux fois mais à long terme vous perdrez comme souvent au casino. L’approche gagnante est de jouer sur la base des informations que vous avez et de prendre un risque lorsque c’est le bon moment. Facile à dire mais pas facile à faire.

NE VOUS DECOURAGEZ PAS SI VOTRE PRISE DE RISQUE NE PORTE PAS SES FRUITS

Les tournois par paires conviennent mieux à la prise de risque que ceux en IMP car chaque donne a la même valeur finale. Etudions maintenant de plus près ce que peut vous coûter la prise de risque en IMP et ce que cela peut vous rapporter de trouver le bon moment d’en prendre un.

Vous avez le jeu suivant. Quel est votre plan de jeu ?

Vous avez une enchère d’ouverture d’1SA solide at après avoir accepté le transfert pour les Piques par votre partenaire, Argine montre les Trèfles suivis par un cue-bid à Trèfle lorsque vous montrez le fit à Pique.

Si vous jouez avec votre partenaire habituel, vous avez trois façons différentes de montrer votre force :

  • Avec une main maximum, interrogez directement aux clés avec 4SA ;
  • Avec une main minimum, revenez à la couleur d’atout avec 4♠ ;
  • Avec des plus-values, montrez le contrôle à Carreau ou à Cœur s’il vous manque un honneur à Carreau. 

Bien que la main soit maximum en points d’honneur, la plupart des honneurs sont dans les couleurs courtes du partenaire donc j’ai considéré cette main comme ayant uniquement des plus-values. Ma partenaire a montré le contrôle à Cœur, ce qui laisse des doutes. Ceux qui ont le goût du risque iront directement au chelem mais moi j’ai préféré enchérir de manière classique et non risquée. J’ai interrogé aux clés et me suis arrêté à 5♠, ma partenaire ne possédant pas le R♠ et l’A♥. On peut jouer un chelem s’il dépend à 50% d’une impasse ou s’il dépend d’une répartition mais cela devient un risque déraisonné si vous avez besoin d’une répartition particulière dans une couleur et d’une impasse.

Faire une enchère de chelem est raisonnable mais reste risqué. Le chelem dépend uniquement de l’impasse à Trèfle et vous avez une chance supplémentaire que les adversaires commettent une erreur. En réalité, c’est ce qui s’est produit dans de nombreux cas donc la plupart des gens qui ont tenté le chelem ont été récompensés. Etonnamment, beaucoup de gens ont réalisé le chelem même après l’entame de l’A♥ car Ouest a changé de couleur pour les Carreaux et Est a plongé du Roi. Le déclarant peut maintenant défausser quatre Trèfles sur la D♥ et trois gagnantes à Carreau.

170 joueurs ont enchéri 6♠ et réalisé le contrat pour +12 IMP.
114 joueurs ont enchéri 6♠ et ont chuté pour -13 IMP.
La majorité des joueurs sont restés à 4♠, faisant 11 ou 12 plis pour -2 IMP et -1 IMP respectivement.

Prendre un risque peut soit vous être très bénéfique, soit vous tirer vers le bas s’il ne donne rien. Même si vous faites une erreur et que vous chutez au lieu de faire le contrat, cela vous coûtera 25 IMP. C’est ce qui fait souvent la différence entre un gagnant et un perdant.

Vidéos des tournois de Milan Macura

Le tournoi par paires

Retrouvez toutes les donnes du tournoi par paires dans la vidéo que j’ai postée sur la chaîne YouTube de Funbridge.

Abonnez-vous pour être averti directement lorsque ma prochaine vidéo sera en ligne ! Cliquez simplement sur le bouton ci-dessous :

Le tournoi IMP

Retrouvez toutes les donnes du tournoi IMP dans ma vidéo LIVE disponible sur ma chaîne YouTube. N’oubliez pas de vous abonner également pour ne pas manquer ma prochaine analyse des tournois privés.

Et si vous ne le saviez pas encore, sachez que je défie 5 d’entre vous à la fin de chaque vidéo du tournoi IMP !

Retrouvez mes précédentes analyses en cliquant ici.

Poster un Commentaire

avatar