« Retour à l'accueil du blog

Analyse du tournoi du Professeur – Août

Dominique Fonteneau, professeur de bridge, jouera, commentera chaque mois un tournoi Point Funbridge gratuit.
Découvrez les donnes et la vidéo commentée du tournoi de septembre analysées par le Professeur.

Merci à tous d’avoir participé si nombreux à ce sixième tournoi mensuel Funbridge : Le professeur. Ce tournoi passe dans les tournois fédéraux Points Funbridge.

Pour l’occasion, 25 joueurs seront tirés au sort pour recevoir une invitation au Bridge International Championship ( BIC ) qui aura lieu cet automne.
On se donne à nouveau rendez-vous en Novembre.

Vous trouverez la vidéo sur la chaîne Youtube de Funbridge, j’espère qu’elle vous plaira.

Malgré une grosse erreur sur la donne 2, je réalise un score honorable de 63%. 

Ci dessous mon analyse  de quelques donnes.

Donne 5

En réponse à 1♥, Sud donne la priorité à l’expression du FIT ♥ avec sa main faible et Nord conclut à la manche.

10 plis sont assurés ( 5♥ 4♦ et l’A♣ ), il faut aller chercher la surlevée pour le TOP.

Le déclarant n’a théoriquement pas le temps d’affranchir la longue à ♠ du mort, la défense reprendrait deux fois la main à ♠ et switcherait à ♣ pour encaisser un troisième pli. La solution technique consiste à tenter une manœuvre de Guillemard et un transfert de coupe pour couper le ♣ perdant de la main avec un atout du mort.

Concrètement :

  • Encaissez deux plis d’atout en laissant un atout au mort pour faire votre coupe.
  • Encaissez L’as de ♣  pour être dans la bonne main pour couper le ♣  après avoir tiré les ♦.
  • Tirez quatre tours de ♦ en commençant par le valet pour ne pas bloquer la couleur.
  • Espérez que vos ♦ ne seront pas coupés ( ce qui implique que le défenseur long à cœur est aussi long à ♦ ) cela vous permet de défausser deux fois ♣ au mort.
  • Votre coupe à ♣  est ouverte, vous pouvez couper votre perdante à ♣ pour onze plis.

Cette ligne de jeu est presque plus artistique que technique car elle présente deux inconvénients majeurs :

  • La manœuvre de Guillemard nécessite  toujours que le défenseur long à l’atout soit aussi long dans votre couleur secondaire, cela rend  la réussite de cette technique improbable.
  • Sur cette donne, un partage 5-2 des ♦ peut vous faire chuter. Le troisième tour de ♦ serait alors coupé, et la défense encaisse deux plis à ♠ et un ♣ pour la chute. Pour avoir voulu faire onze plis, vous n’en faites plus que 9.

Comme j’ai horreur des manœuvres de Guillemard, j’ai commencé par une autre option :

Affranchir ma longue à ♠ en espérant une faute de la défense.
Si la défense ne trouve pas le switch à ♣, je pourrai peut être établir les ♠.
Je suis donc parti du 10♠ du mort à la deuxième levée.
Ouest a gentiment couvert du valet pour la dame et l’As et EST a gentiment raté le switch ♣ .

Cela m’a permis de continuer l’affranchissement des ♠ pour onze plis et le top à 97%.

Conseils :

  • Oubliez la technique de la manœuvre de Guillemard. Ou mieux, ne l’apprenez pas. Il est rarissime que ce soit la meilleure option.
  • Ne pensez pas que les défenseurs vont toujours trouver le meilleur flanc. Lorsque vous leur rendez la main en début de coup, ils n’ont pas toujours suffisamment d’informations pour trouver la défense mortelle.

Donne 9

Après le début de séquence 1♦ – 1♥ 1♠ 2♥ 2♠ ?

J’ai pris un temps de la réflexion pour évaluer la force réelle de mon jeu.

Avec onze points d’honneur, je devais à priori proposer la manche à mon partenaire. Cependant, le compte des points d’honneurs est une estimation douteuse. L’absence d’ As et de 10 est déjà une moins-value. De plus, ll faut affiner en fonction de la séquence d’enchère. Ici, on ne peut pas estimer, à la même valeur, le Roi de ♥ qui deviendra le Roi d’atout et le Roi de ♠ qui sera souvent pris par l’As de ♠ d’Ouest. Mon Roi de ♠ doit donc être dévalué. Ouest est intervenu rouge contre vert en sandwich sans l’ouverture ( il a passé d’entrée ). La contrepartie est que ses ♠ seront souvent beaux. Il y a donc une forte probabilité pour qu’Ouest ait l’As de ♠. Mon roi a donc mauvaise mine, l’impasse ♠ échoue. De plus, mes adversaires sont montés à 2♠ sans beaucoup de points d’honneurs ( maximum 17 ). Ils se sont vraisemblablement ajoutés des points de distribution. Soit parce qu’ils ont un FIT neuvième et alors mon roi de ♠ en face du singleton de mon partenaire ne sert probablement à rien.  Soit parce qu’ils ont un singleton, il y a donc un risque plus fort de mauvais partage des ♥ ou d’une autre couleur, ce qui peut me faire chuter la manche.

Finalement, j’ai donc décidé de ne pas proposer la manche. En IMP, j’aurai même essayé de faire chuter 2♠ en passant. En tournoi par paires, faire chuter 2♠ pour marquer 100 alors que l’on gagne 3♥ ( 140 ) ne convient pas. Donc, soit on contre 2♠, soit on surenchérit à 3♥.

Je me suis donc retrouvé déclarant au contrat de 3♥, sur l’entame ♣.

A la vue du mort, Je me suis réjoui de ne jouer que 3♥. J’ai trois As à perdre, peut être un atout et parfois deux plis à ♣. La manche n’était pas un bon pari.

Mon partenaire est plutôt maximum, le champ devrait donc jouer 4♥.

La joie de courte durée. Comme OUEST n’a pas entamé sous l’A♣,  je passe un petit ♣  du mort. En fournissant le 10♣, EST me laisse faire le valet d’entrée. Je devrais donc réaliser facilement dix plis pour un mauvais coup puisque je ne joue pas la manche.

L’analyse de la première levée, me donne la certitude que la dame de ♣  est chez l’entameur et que les ♣ sont répartis 4-3 ou 3-4. EST ne peut avoir A10♣ sec, car Ouest aurait alors entamé du 2♣. Je peux donc sans risque continuer à affranchir mes ♣, je ne serai pas en surcoupe. Le R♣ fait tomber l’As puis grâce à mon 98♣, je pourrai prendre la D♣ en expasse.

Au final, je n’ai plus qu’à battre atout, et j’ai l’agréable surprise de voir le partage 1-4 des ♥. Il y a donc trois As et un atout à donner, la manche ne gagnait pas et ma prudence à l’enchère me fait scorer 85%.

CONSEIL : L’évaluation de la force de son jeu par le compte des points n’est pas une science exacte. Cette évaluation ne doit pas être statique. Vous devez réevaluer la force de votre jeu à la hausse ou à la baisse en fonction de l’évolution de la séquence d’enchère. On parle d’évaluation dynamique.

Poster un Commentaire

avatar