« Retour à l'accueil du blog

Analyse du tournoi du Professeur – Mars

Dominique Fonteneau, professeur de bridge, jouera, commentera chaque mois un tournoi Point Funbridge gratuit.
Découvrez les donnes et la vidéo commentée du tournoi de mars analysées par le Professeur.

Vous avez été très nombreux à répondre présent pour le tournoi mensuel Funbridge : Le professeur de Mars 2021. Grâce à vous, ce tournoi a été une réussite. J’espère vous revoir aussi nombreux en Avril.

Vous trouverez ma vidéo sur la chaîne Youtube de Funbridge, j’espère qu’elle vous plaira.

Nous jouerons dorénavant tous les mêmes donnes ce qui nous permettra de mieux nous comparer. La comparaison est source de progrès.

Je réalise un joli 70,4% .

Donne 1

Dès la première donne, je me retrouve face à un choix délicat :
Dois-je transformer le contre de réveil de mon partenaire en punitif ?
Lorsque deux alternatives semblent proches, il faut peser le pour et le contre :

OUI, Je veux jouer 2♥️X :

  • Nous sommes peut être majoritaire en point H, j’ai une bonne opposition à l’atout, le contrat peut donc chuter.
  • Mes adversaires sont vulnérables, un de chute devrait suffire à prendre le TOP.
  • En tournoi par paires, contrer 2♥️ pour égal est moins dommageable qu’en IMP.


NON, je ne veux pas jouer 2♥️X :

  • Avec son singleton ♥️, mon partenaire peut réveiller avec un jeu faible, nous ne sommes donc pas forcément majoritaires en points H.
  • Si mon partenaire a 4 cartes à ♠️, il a nécessairement moins de 11H, puisqu’il n’a pas contré au premier tour.
  • Si mon partenaire n’a que trois cartes à ♠️, mes adversaires ont un double FIT, ce qui les rend plus fort.
  • Mes honneurs à l’atout ne sont pas accompagnés de cartes intermédiaires (8,9,10), l’ouvreur d’1♥️ qui est situé derrière moi pourra me les prendre en impasse.

RETENEZ : Il faut une très bonne qualité d’atout pour contrer punitif au palier de 2.

Après réflexion, je décide que 2♥️X ne chutera environ qu’une fois sur deux. Transformer le contre s’apparente donc à un gambling (ça passe ou ça casse). Je ne suis pas un adepte des jeux de hasard, surtout dès la première donne. J’aime avoir une partie de mon destin entre les mains.

Dois-je reparler en annonçant ma longue (3♦️) ? Ou, en demandant à mon partenaire d’annoncer la sienne (2SA) ?

Avec les carreaux quatrièmes, mieux vaut les annoncer. Certes, Il y a un risque de jouer en 4-3 si le partenaire est 4135. Mais l’enchère de 2SA ne résout pas ce problème puisque le contreur répondrait 3♣️ avec une distribution 4144.

Au final, il fallait dire 3♦️ qui gagnait et permettait de scorer 87%.
Environ 40% d’entre vous ont choisit de laisser jouer 2♥️ qui gagnait parfois avec une surlevée.

Donne 6

L’ouverture d’1SA avec un 2254, n’est pas obligatoire. Elle était même proscrite lorsque j’ai démarré le bridge.

De nos jours, elle est relativement standard. Les vérités d’hier ne sont pas les vérités d’aujourd’hui.
Par ailleurs, vert contre rouge, il y a intérêt a ouvrir d’1SA pour dissuader les interventions en majeures. 1SA a un effet de barrage.

Sur 3♣️, je n’ai pas une folle envie de conclure à 3SA malgré mon absence de FIT majeur et des arrêts dans les autres couleurs pour plusieurs raisons :

  • J’ai un FIT à ♣️, mon partenaire n’a pas limité sa main, il y a peut être un chelem à ♣️.
  • Mon partenaire étant bicolore, il sera souvent court à ♠️ et mon arrêt ♠️ n’est peut être pas suffisant.

Je temporise donc en annonçant ma longue à ♦️. Ce qui retarde m’a décision de jouer ou non 3SA.

RETENEZ : Jouer 3SA ou non, avec un FIT en mineure, est souvent une décision délicate. Essayez d’avoir un maximum d’éléments avant de vous décider.

Sur 3 ♠️ (qui semble dénier un arrêt ♠️), je dois prendre ma décision.

L’entame va faire sauter mon unique arrêt ♠️, et je ne pourrais plus rendre la main. Ma couleur forte est à ♣️, elle ne développera peut être que 4 plis. Mes carreaux ne sont pas assez costaud. Et je n’ai aucun appuis à cœur pour défiler la longue du mort. Je décide donc de ne pas jouer 3SA. Cela n’est pas anodin en tournoi par paires ou 3SA est LE contrat à privilégier. Si j’avais eu l’As de carreau à la place de l’As de trèfle, j’aurai dis 3SA.

RETENEZ : Pour jouer 3SA avec un seul arrêt dans une couleur fittée adverse (à l’exception d’un FIT connu 4-4), il faut avoir des levées directes.

Il est temps pour moi de donner le FIT à ♣️. Mon partenaire conclut normalement à 5♣️. On note qu’en cas de FIT seulement huitième en mineure, il sera souvent préférable de jouer en FIT 5-2 en majeure.

La défense va me donner l’occasion de prendre le TOP à 5♣️ égal. Malheureusement pour moi, je ne vais pas deviner la position des atouts et chuter de deux. Cela ne sera pas trop dommageable puisque 3SA chutait lourdement. Mon partenaire possédait :

Donne 10

En réponse à l’ouverture d’1♥️, on pouvait choisir entre deux options : Un 2SA Fitté ou un 1sur1 à 1♠️. Les deux enchères sont bonnes.

2SA a l’avantage d’être une enchère très précise qui nous amènera rapidement et souvent au bon contrat.
1♠️ est beaucoup moins précis mais a le gros avantage d être très bas. Cela laisse un maximum d’espace au partenaire pour se décrire.

Comme je suis au « régime naturel », je ne joue pas le 2SA fitté en ce moment, mon choix a donc été facile.

Après réflexion, je préfère l’enchère d’1♠️ en face du robot pour la raison suivante :

En disant 2SA, je décris bien ma main et c’est le robot qui va devenir capitaine et conclure.

En disant 1♠️, je fais bien décrire la main de mon partenaire, cela me permet souvent de prendre la capitanat, c’est moi qui prend la décision finale.
Et j’ai plus confiance en mon jugement.

Sur 3♥️, 3SA montre un arrêt d’honneur à ♣️ pour jouer 3SA.

Je sais maintenant que mon partenaire possède un bicolore rouge d’environ 19H avec un arrêt d’honneur à ♣️ et donc un probable singleton ♠️. Avec mon Fit à ♥️, notre force cumulée est d’environ 33DH, la zone ou le petit chelem est tangeant.

Alors, on y va ou on y va pas ?

RETENEZ : En face des jeux bicolores, le principe de « complémentarité des honneurs » est encore plus important que la règle des 33 pour jouer un chelem.

Vous devez dévaluer les petits honneurs (Roi ,Dame, Valet) qui se trouvent dans le singleton de votre partenaire et réévaluer ceux qui se trouvent dans ses longues.

Dans le cas présent, je n’ai rien à dévaluer à ♠️ et je dois réévaluer ma dame de ♦️.

C’est cette complémentarité des honneurs qui m’a permis de déclarer cet excellent chelem.

Si j’avais eu Roi de pique et Valet de trèfle à la place des dames mineures, j’aurai été plus prudent.

Mon partenaire possédait :

La dame de ♥️ tombait sèche. Le 10♥️ quatrième était prenable en impasse ce qui assurait le gain du contrat. Une bonne lecture des carreaux permettait de prendre le valet pour le grand chelem et un TOP mérité (94,6%).

Poster un Commentaire

avatar