« Retour à l'accueil du blog

Analyse du tournoi du Professeur – Juillet

Dominique Fonteneau, professeur de bridge, jouera, commentera et se comparera à vous chaque mois lors d’un tournoi privé.
Découvrez les donnes et la vidéo commentée du tournoi de juillet analysées par le Professeur.

Merci à tous d’avoir participé à ce troisième tournoi mensuel Funbridge : Le professeur. Nouveauté, en complément de l’article, je poste un petit commentaire sur chaque donne pendant le tournoi. On se donne rendez-vous mi-Août.

Vous trouverez la vidéo sur la chaîne Youtube de Funbridge, j’espère qu’elle vous plaira.

Il fallait faire un score de 74% pour remporter le tournoi. Félicitation au vainqueur !

J’ai fait au moins deux erreurs et je suis en légère baisse ce mois ci avec un score de 62,4%.

Ci dessous mon analyse de quelques donnes.

Donne 1 :

L’enchère d’1♦️ en SUD vous semble étrange ? Elle est pourtant standard ! Comme les FIT directs à trèfle sont non forcing, vous êtes trop fort pour dire 3 ♣️ . Vous devez commencer par un changement de couleur. il faut choisir de « mentir » dans l’autre mineure avant de donner le FIT de manière forcing au tour suivant.

A la table, il n’est pas obligatoire d’alerter ce 1♦️ exceptionnellement artificiel puisqu’il fait parti du standard.

Lorsque votre partenaire dit 3SA sur 3♣️, il décrit une ouverture faible et régulière avec l’arrêt cœur. Il est alors sage de passer. Le chelem à trèfle est improbable et le contrat de 3SA sera souvent bon.

RETENEZ : Quand on peut raisonnablement jouer 3SA en tournoi par paires, il faut éviter de se diriger vers le contrat de 5♣️ ou 5♦️.

Pour éviter de passer par ce petit mensonge à 1♦️, beaucoup d’experts ont adopté la convention du soutien mineur inversé.

Cette convention est assez simple. Elle consiste à donner un FIT direct au palier de trois en mineure avec des mains faibles 6-10, un peu comme un barrage. Le FIT au palier de 2♣️/♦️ devient forcing pour montrer à minima un espoir de manche.
J’aime beaucoup cette convention.

Au jeu de la carte, à 3SA, sur l’entame ♥️, Il suffisait d’encaisser ses 11 levées maîtresses pour le TOP.
Personnellement, j’ai été gourmand et j’ai tenté l’impasse carreau en fin de coup pour douze plis.
Après avoir reconstitué partiellement la main d’EST, j’ai cru qu’il serait intervenu à 1♠️ sur 1♣️ avec ses dix points H, cinq cartes à piques et un singleton. Comme il ne l’a pas fait, j’en ai déduit qu’il ne possédait pas l’As de carreau.
Erreur de jugement de ma part ! La défense a fait les trois derniers plis à carreau. Je n’ai fait que 10 plis au final.

Donne 6 :

Ce n’est pas tous les jours que l’on découvre 27 points H !

En standard français, le début de séquence est automatique.

2♦️ impose la manche.
2SA montre un espoir de chelem sans As.
3SA montre un jeu régulier et forcing puisque 2SA était déjà forcing jusqu’à 4SA.
4♣️ est un Stayman.
4♥️ montre quatre cartes à ♥️.
4♠️ montre un FIT à ♥️. Cette inférence du Stayman est souvent méconnue. On la retrouve, entre autres, dans la séquence 2SA – 3♣️ – 3♥️ – 3♠️.

Lorsque vous répondez au Stayman que vous détenez quatre carte dans une majeure, vous déniez en même temps posséder quatre cartes dans l’autre majeure, puisqu’il existe une réponse au Stayman qui montre les deux majeures quatrièmes.
Il n’y a donc pas d’intérêt, dans cette séquence, à chercher un FIT dans l’autre majeure.
On utilise conventionnellement cette enchère pour montrer un FIT dans la majeure de l’ouvreur et un jeu de chelem. Cela permet alors de poser le blackwood. Si Nord avait répondu 4SA sur 4♥️, cela n’aurait pas été un Blackwood mais juste une absence de FIT.

Lorsque j’ai découvert mon FIT 4-4 à ♥️, j’ai su que j’avais de quoi déclarer le grand chelem. Avec une force cumulée de 35 point H minimum, il ne me paraissait pas évident de pouvoir faire 13 plis à sans-atout, il y aura souvent un pli de plus dans le FIT 4-4. Mon partenaire aurait pu avoir le valet de ♥️ à la place du valet de ♠️ et le chelem à l’atout aurait été meilleur. J’ai donc conclut à 7♥️.

Avec le recul, je me dis que j’aurai mieux fait d’aller chercher le TOP à 7SA pour plusieurs raisons :

  • 7SA rapporte plus.
  • Nord peut avoir plus de jeu.
  • Parfois un mauvais partage des atout fait chuter 7♥️ alors que 7SA gagne.
  • En tournoi par paires il faut jouer le plus souvent à Sans-atout.
  • S’il n’y a que douze plis de tête, je prendrai souvent la bonne décision pour aller chercher le treizième grâce au robot qui donne le pair impair dans toute les couleurs.

Donne 9 :

Lorsque mon partenaire ouvre d’1SA, je compte un cumul de 31 point H minimum. Théoriquement, j’ de quoi proposer le chelem à Sans-atout. La présence d’une belle couleur sixième change l’évaluation de la force de mon jeu. Avec l’assurance d’un FIT à trèfle, je passe probablement la barre des 33 points HLD. J’ai donc rapidement imposé l’atout trèfle pour pouvoir poser le Blackwood. J’ai préféré conclure à 6SA pour plusieurs raisons :

  • Cela rapporte plus
  • Avec minimum 31 points H, tous les contrôles et une belle couleur sixième, je suis favori pour gagner 6SA .
  • Le FIT 6-2 ou même 6-3 apporte moins souvent une coupe du coté court.

Malgré seulement 15 point H chez mon partenaire, on réalise facilement douze plis sans impasse.

RETENEZ : Avec une belle couleur sixième, vous devez réévaluer la force de votre jeu pour jouer 3SA ou 6SA. La barre des 25H ou des 33H n’est plus pertinente.

Ne sommes nous pas assuré de gagner 3SA avec le jeu suivant ?

S  A x x
H  A x x
D  A x x
C  A R D V 10 x

Soit seulement 22 point H.

Ne sommes nous pas assuré de gagner 6SA avec le jeu suivant ?

S  A R D
H  A R
D  A x
C  A R D V 10 x

Soit seulement 30 point H.

Et si l’on fait dans la caricature, on gagne facilement 7SA avec :

S A x
H x x
D R D 10 9 x x
C  A x x
orientation
S  x x
H  A x
D  A x x
C   R D 10 9 x x

Soit seulement 26 point H.

La table de décision qui nous enseigne qu’il faut 25 point H pour jouer 3SA entre autres, est une loi statistique qui se base sur l’ensemble des mains possibles. Or, la grande majorité des distributions aléatoires de treize cartes est régulière ( 4432, 5332, 4333 ). Le poids des jeux réguliers dans ce calcul statistique est donc fort. Cette règle des 25 ou des 33 est donc particulièrement adaptées au jeux réguliers mais elle est beaucoup moins pertinente pour les jeux unicolore ou bicolores.

Poster un Commentaire

avatar