Concours d’enchères d’août 2022 : les résultats !

Concours d'enchères

Sommaire

Réponses des experts
Donne 1 : Les dangers du palier de 5
Donne 2 : Système de freinage défaillant
Donne 3 : En route pour l’aventure ?
Donne 4 : Faire simple
Donne 5 : Influences anglo-américaines
Donne 6 : De l’autre côté du miroir
Les vainqueurs
Partagez votre avis

Ce concours d’enchères est l’occasion d’insister sur quelques points délicats du système comme le contre de soutien de l’ouvreur ou les réveils. Tachez de bien profiter des conseils des experts ! Et mes remerciements au bridge-club de Lille qui a bien voulu jouer le jeu.

Réponses des experts en synthèse

Donne 1 : Les dangers du palier de 5

Rappel : vous êtes assis en Sud.
* Bicolore Coeur-Trèfle.

Ce premier problème met en lumière le flou entourant la réponse à un bicolore, flou généré par la large zone couverte par un bicolore. Deux contributions sur ce sujet.

Chemla : «Passe. Dans l’éventail des mains possibles du partenaire, celles où l’on chute 5 Cœurs sont beaucoup plus probables que celles où l’on réussit un bon chelem. Grosso modo, dès que le partenaire ne détient pas l’As cinquième ou As-Dame quatrièmes, on se retrouvera le plus souvent en danger.»

Kokish : «Passe. C’est toujours dangereux de faire un bicolore avec une main intermédiaire car on ne sait pas alors si l’on doit dire 4♥ si le partenaire n’en dit que 3. Dans le doute, il faut donc s’abstenir, surtout que Nord peut détenir D10xxx à Cœur et rien d’autre, auquel cas on chuterait au palier de 5.»

En raison de la dernière main citée par Kokish, la majorité des experts a opté pour la prudence et a choisi de passer. L’argument principal mis en avant est le risque de chuter au palier de 5 ce qui, hors enchères compétitives, constitue un des plus mauvais résultats au bridge.

Cronier : «Passe. Bien que le minimum requis pour une enchère de bicolore ait singulièrement baissé ces dernières années, je pense que mon partenaire a le droit de dire 4♥ avec l’As de Cœur quatrième et le Roi de Carreau. Cas auquel je serai en grave danger au palier de 5, n’est-ce pas ?»

Kerlero : «Passe. Je n’ai pas l’habitude de faire des bicolores “en culotte courte” et l’enchère de 4♥ n’est pas très forte. Même quatre Cœurs par As-Dame ne suffisent pas à faire le chelem et je ne veux pas chuter 5 en face de la Dame de Cœur troisième flanquée de l’As de Carreau, main qui justifierait largement le soutien à 4♥.»

Hackett : «Passe. Pas loin de dire 4♠. Mais je suis inquiet de la teneur d’atout et il y a une chance que nous chutions au palier de 5.»

Quantin : «Passe. Pas de plus-values distributionnelles ou de force particulière par rapport à ce que j’ai montré précédemment. Un chelem est possible, certes, chuter au palier de 5 également.»

Rocafort : «Passe. Dans un premier temps, on se dit que 4♥ pouvant n’être qu’un barrage, il est évident de passer. Ensuite on regarde de plus près et on voit qu’avec simplement l’As de Cœur cinquième… Finalement, même avec l’As de Cœur en face, on n’est pas sûr de pouvoir défausser assez de Piques et, sans As, on risque de ne pas pouvoir dépasser dix levées.»

L’autre groupe d’experts insiste sur le fait que Nord dispose d’une gamme étendue d’enchères autres que 4♥ s’il a un jeu fort.

Ainsi Pacault et Thuillez : «Passe. 4♥ ne nécessite que trois atouts et la qualité de mes Cœurs ne m’encourage pas à continuer pour un risque de chute à un palier supérieur. Avec le matériel suffisant pour un chelem, Nord est censé faire une autre enchère que 4♥ (3♠ par exemple).»

Lévy : «Passe. Nord espère gagner ce contrat et Sud aussi. Avec des ambitions de chelem, Nord commence par un cue-bid à 3♠ ou un relais à 2SA.»

Zmudzinski : «Passe. Les Cœurs sont de trop mauvaise qualité. Nord peut dire 3♠ ou 2SA plutôt que 4♥ avec une bonne main.»

Si la majorité des experts a donc choisi la prudence, huit ont décidé de faire preuve de plus de témérité. Pour ceux-ci, la meilleure façon de prospecter un chelem est de cue-bidder les Piques pour laisser Nord s’exprimer. Examinons leurs arguments.

Combescure : «4♠. Cinq Cœurs à l’As suffisent pour faire le chelem. »

Même si Rocafort n’est pas d’accord avec cette assertion, ce sera sans doute vrai dans 90% des cas. Mais que devra dire Nord avec ♠63 ♥A9632 ♦️654 ♣️543 ? 6♥ ? Bien difficile…

Saporta : «4♠. Passer serait un peu lâche et 4SA ne résout pas mon problème si Nord annonce une clé.»

Heureusement, Chidiac a anticipé les problèmes qui pourraient survenir : «4♠. Faut-il passer ou prospecter le chelem ? Nord peut dire 4♥ avec DVxxx à Cœur pour tout potage ! Et Nord-Sud risquent donc de chuter au palier de 5. Mais aussi un espoir de chelem n’est pas à exclure. J’opte pour l’exploration et pour 4♠. Enclencher la nomination des contrôles en poursuivant par 4♠ a l’avantage de détecter si Nord ne contrôle pas les Carreaux, ce qui confortera Sud quant à la présence plus probable de ressources à Cœur et vraisemblablement Sud pourrait prendre sa chance et appeler le chelem ! Mais comment poursuivre si Nord annonçait 5♦️ ? Après l’entame à Pique, si Nord n’a pas l’As de Cœur, le chelem est mort-né ! Donc Sud poursuivra à ce moment-là par 5♥, ce qui implique qu’il cherche encore un support à l’atout plutôt qu’à Trèfle (sa démarche de vouloir explorer le chelem implique implicitement la présence d’une bonne couleur à Trèfle).»

À retenir de ce problème : une discussion s’impose sur la signification des enchères de 2SA, 3♦️, 3♠, 4♣️, 4♦️, 4♥ en réponse à ce bicolore. Au travail ! Pour la main en face et le post-mortem, beaucoup auront deviné qu’il faut se rendre au problème n°6…

La suite est réservée aux abonnés Funbridge Premium+

Pour découvrir les réponses détaillées des experts du bridge aux 6 donnes du concours d’enchères d’août ainsi que le classement complet du concours, veuillez vous connecter au blog Funbridge avec un compte Premium+ en cours de validité.

Laisser un commentaire